×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Marrakech/Hôtellerie: Mogador relifte ses établissements

    Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5604 Le 01/10/2019 | Partager
    200 millions pour réhabiliter deux unités
    En projet, la transformation d’un 3e établissement
    La chaîne lance une académie pour la formation de son capital humain
    marrakech-hotellerie-mogador-004.jpg

    Les travaux de transformation ont débuté dans le Grand Mogador Menara, ouvert en 2005. Ci-dessus, une des 1res chambres reliftées (Ph. Mokhtari)

    Après l’ouverture de deux établissements hôteliers à Casablanca, le groupe hôtelier s’attaque à ses hôtels de Marrakech à qui sera dédiée une enveloppe de 200 millions de DH pour la rénovation des 1.800 chambres. Ainsi, le Mogador Palace Agdal va être transformé en un club all inclusive et son offre  sera complétée par un espace «Fun Park», un karting, un paintball et un waterpark. 

    L’autre lifting concerne le Grand Mogador Menara, ouvert en 2005, et ce, pour renforcer son positionnement. Les chambres, les espaces communs et les restaurants seront entièrement refaits. Pour l’architecture, les hôtels  vont s’inspirer  du style art déco, tout en gardant ce côté traditionnel qui colle à l’esprit de la chaîne Mogador Hotels & Resorts et qui veille à respecter les spécificités locales.

    «Le principe de l’hôtel, c’est qu’il épouse à chaque fois la culture de la ville qui l’accueille: Marrakech, Tanger, Essaouira, Casablanca», indique Hassan El Arja, DG du groupe Mogador. Dans son plan d’action, la chaîne prévoit également la transformation du Mogador Opéra à Marrakech en un boutique hôtel urbain.

    Enfin, d’autres projets seront lancés début 2020, indiquent les managers du groupe sans donner trop de détails. Le groupe, qui fête ses 20 ans, revendique des taux d’occupation «très satisfaisants», dépassant les 80% pour certains de ses établissements à Marrakech. Avec son concept halal (sans alcool), il mise sur le segment famille qui séduit de plus en plus la clientèle marocaine et internationale. Ainsi, selon le management du groupe, 60% de sa clientèle est internationale.

    Enfin et toujours à Marrakech, la chaîne souhaite revoir son positionnement sur le tourisme d’affaires, en capitalisant sur son palais des congrès, qui s’étend sur une superficie de 6.000 m2 et peut accueillir 5.000 personnes assises. A sa naissance en 2013 (cf.leconomiste n°4042 du 30 avril 2013), cette infrastructure avait été confiée en gestion à  Golden Tulip Maroc et ensuite, la chaîne Mogador a repris les rênes.

    Mogador Hotels & Resorts compte douze hôtels à travers cinq destinations au Maroc (Tanger, Agadir, Essaouira, Marrakech et Casablanca) avec une offre variée, allant du 3 au 5 étoiles, en passant par un appart-hôtel, Mogador Hotels & Resorts. Le groupe totalise 5.000 lits et emploie près de 2.000 salariés. Il va d’ailleurs monter sa propre académie de formation pour former son capital humain pour un investissement de 15 millions de DH.

    De notre correspondante permanente, Badra BERRISSOULE

     

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc