×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Rabat Le personnel de la décharge d’Oum Azza en grève

    Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5598 Le 23/09/2019 | Partager
    Leur syndicat conteste le retard de paiement des salaires
    L’employeur rejette la responsabilité sur l'autorité délégante qui ne règle plus ses factures depuis janvier 2019
    Une situation qui pourrait entraver l'évacuation de près de 6.000 t de déchets/jour

    Après une longue accalmie, une crise du secteur de la collecte des déchets pourrait bien de nouveau frapper Rabat et les 14 autres communes de l'agglomération. L'opération d'évacuation et de traitement des déchets produits par ces dernières, soit près de 6.000 tonnes par jour, serait ainsi entravée.

    En cause, la grève entamée, depuis lundi dernier, par le personnel de la société Teodem chargée de la gestion de la décharge d’Oum Azza. «Après trois jours d'arrêt de travail, nous avons prolongé notre mouvement de grève au 22 septembre 2019», indique un responsable syndical à la société Teodem.

    En ce qui concerne les motivations de ce débrayage, ce dernier signale le retard de paiement, à ce jour, du salaire du mois précédent ainsi qu'une prime que l'employeur devrait accorder au personnel à l'occasion de Aïd El Adha. Ce problème de retard de paiement des salaires est posé depuis le mois de juin dernier, reconnaît une source de la direction de Teodem.

    La situation financière de la société ne permet plus d'honorer ses engagements envers le personnel, s'inquiète-t-elle. Depuis janvier dernier, aucun règlement n'est effectué au profit du Teodem par le délégant, à savoir l'Etablissement de coopération intercommunale (ECI) Al Assima, est-il précisé.

    Ce retard de paiement s'explique, selon notre source, par des problèmes d'ordre administratif survenus suite au transfert de la gestion de la décharge d’Oum Azza à l’ECI Al Assima. Les responsables de ce dernier sont injoignables pour connaître leur version sur les causes de cette situation qui pourrait plonger les 15 communes concernées dans une crise de collecte de déchets.

    Depuis le déclenchement de la grève, l'activité est presque paralysée au niveau de la décharge avec 8 cadres seulement opérationnels sur un effectif total de 180 employés, confie notre source. Ce qui a obligé les opérateurs du secteur de nettoiement au niveau de l'agglomération à assurer par leurs propres engins l'acheminement des déchets collectés à la décharge.

    Une opération réalisée auparavant par les camions de la société Teodem à partir des deux centres de transfert situés à Salé et à Témara. La mobilisation des camions des opérateurs pour l'acheminement des déchets à la décharge d’Oum Azza, située à environ 20 km de Rabat, va certainement impacter négativement le service de la propreté et la collecte des déchets au niveau des communes, souligne un élu de Rabat. Selon ce dernier, des signes de dégradation sont déjà constatés dans certains quartiers de Yakoub Al Mansour.

    Désaccord

    Depuis quelques années, on assiste à un désaccord profond entre Teodem et l’autorité délégataire sur l’approche à adopter pour le développement du site d’Oum Azza. Ainsi, on reproche au délégataire le retard dans l’engagement des investissements pour régler le problème du lixiviat dont le volume stocké dépassait l’année dernière 200.000 m3. On signale également un retard dans l’opération de valorisation des déchets en comparaison avec les objectifs du contrat. La société ne pourra plus engager de nouveaux investissements dans un contrat devenu déséquilibré sur le plan financier, selon notre source. A ce titre, celle-ci rappelle que le prix appliqué actuellement est de 67 DH la tonne qui reste largement inférieur à celui du marché. 

    Noureddine EL AISSI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc