×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Les ingrédients de réussite de Marhaba 2019

    Par Mohamed CHAOUI | Edition N°:5593 Le 16/09/2019 | Partager
    L’implication de la Fondation Mohammed V pour la solidarité décisive
    Le coup de pouce de la coopération espagnole
    La voie maritime représente 43% des flux de MRE

    Abdelkrim Benatiq  peut se frotter les mains. Le ministre des MRE et des Affaires de la migration a de quoi être satisfait. L’opération «Marhaba 2019», qui a démarré le 5 juin dernier, a pris fin hier sans incident majeur. Ce sont au total 2,930 millions de personnes qui sont rentrées au Maroc, soit une progression de 3,4%.

    Cette performance, confirmée d’année en année, s’explique notamment par l’attachement de la communauté marocaine établie à l’étranger à son pays d’origine, quelles que soient les générations. Aucun pays au monde que le Maroc ne connaît de vagues aussi massives du retour des ressortissants dans leurs pays d’origine, au cours d’une si courte période.

    Autre élément de taille pour expliquer l’engouement des MRE pour les vacances au Maroc: il s’agit des instructions royales données à toutes les autorités locales (gendarmerie, services de police…) L’objectif est clair: faciliter l’accueil et le séjour des MRE. Toujours sur le chapitre des statistiques, le Maroc a enregistré une entrée de 403.340 véhicules, soit une augmentation de 1,27% par rapport à la même période de l’année dernière.

    L’opération du retour n’a pas été en reste. Elle a enregistré le départ de 2.784.412 personnes avec un accroissement de 7,72% par rapport à la même période de l’année dernière.  Par ailleurs, le nombre de véhicules ayant quitté le territoire national, durant cette période, est de 359.047, soit une légère diminution de 1,3% par rapport à 2018.

    Cette performance est le fruit d’une mobilisation intense de toutes les parties prenantes, notamment la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, qui a déployé tous les moyens humains et logistiques pour assurer la réussite de l’opération. En effet, elle joue un rôle central dans Marhaba 2019 en mobilisant 1.232 personnes dont 800 assistantes sociales, 291 médecins, infirmiers et ambulanciers en plus de 141 vacataires.

    Rappelons que cette opération comporte un volet organisationnel qualifié de grande importance, par lequel la Commission nationale de transit, présidée par le ministère de l’Intérieur, coordonne le travail tout le long de l’année. Dans un esprit de coordination, de partenariat et d’engagement, l’objectif est de préparer et d’évaluer le dispositif mis en place par tous les intervenants. Des réunions de coordination sont tenues en amont, pour finaliser le dispositif organisationnel à mettre en place, y compris l’achèvement de l’opération.

    Dans cette affaire, Abdelkrim Benatiq n’omet pas de mentionner «la coopération exemplaire de l’Espagne qui a fortement contribué à la réussite de cette importante opération». En effet, plusieurs réunions ont permis de mieux préparer Marhaba 2019, dont l’une dans le cadre de la Commission mixte maroco-espagnole de transit qui a eu lieu à Madrid en mai dernier.

    Selon le ministre des MRE et des Affaires de la migration, «les mécanismes de concertation mis en place avec nos amis espagnols ont permis de développer un dispositif qui repose sur trois composantes essentielles: fluidité, sécurité et proximité pour une meilleure assistance aux MRE».

    En termes de fluidité, un accent particulier a été mis sur le transport maritime qui constitue un axe central du dispositif durant le transit vers et du Maroc, est-il indiqué. En effet, il représente près de 43% des flux de voyageurs MRE transitant vers le Royaume. Les principales dispositions, prises au titre de l’année 2019 au niveau maritime, concernent la mise en place d’un plan de flotte constitué de 28 navires, contre 26 navires en 2018, exploités par 9 compagnies maritimes et desservant 11 lignes maritimes. En outre, d’importants efforts financiers ont été fournis pour les équipements et les réaménagements portuaires. Une enveloppe financière globale de 65 millions de DH a été mobilisée spécialement pour cette opération.

    Ce sont autant de facteurs qui ont essentiellement permis à l’opération de se dérouler dans de meilleures conditions. Des périodes de pic ont été enregistrées au port de TangerMed qui a drainé à lui seul 61,5% de l’ensemble des entrées par voie maritime. Le 4 août dernier, il avait totalisé un effectif de plus de 30.000 passagers.

    Au niveau du retour, un pic a été enregistré le 28 août avec le passage de 32.863 Marocains résidant à l’étranger. Le cumul des MRE ayant transité par la voie maritime durant la période allant du 5 juin au 12 septembre est de 1.122.433 passagers à l’arrivée et de 1.089.496 à la sortie. De même, les différents ports du Royaume ont enregistré l’entrée de 296.731 véhicules et la sortie de 269.488.

    Le transport aérien a connu cette année un essor qualifié de très important par le ministère. Cela est dû notamment aux efforts de la RAM qui a mobilisé une flotte de près de 60 avions. Elle a également élargi son dispositif par le renforcement des fréquences des vols et le développement des capacités de transport.

    Et ce à travers l’ouverture de nouvelles lignes directes, l’exploitation d’autres par des vols supplémentaires et l’affrètement de nouveaux appareils pour exploiter au mieux les destinations privilégiées des MRE. Ainsi, les différents aéroports du Royaume ont enregistré 1.288.774 personnes à l’entrée et 1.165.770 à la sortie.

    Marhaba 2019 en quelques chiffres

    operation-marhaba-mre-093.jpg

    Du 5 juin au 15 septembre, l’opération a enregistré:

    Une enveloppe financière globale de 65 millions de DH

    ■ Arrivée: 2,930 millions de MRE (+3,4% par rapport à 2018) et 403.340 véhicules (+1,27%)

    ■ Retour: 2,784 millions (+7,72%) et 359.047 véhicules (-1,3%)

    ■ Fondation Mohammed V pour la Solidarité: 1.232 personnes mobilisées dont 800 assistantes sociales, 291 médecins et infirmiers et ambulanciers en plus de 141 vacataires

    ■ Transport maritime: près de 43% des flux de voyageurs MRE transitant vers le Royaume

    ■ Flotte maritime: 28 navires (contre 26 navires en 2018), exploités par 9 compagnies maritimes et desservant 11 lignes.

    ■ TangerMed: 61,5% de l’ensemble des entrées par voie maritime

    ■ Cumul des MRE ayant transité par voie maritime (du 5 juin au 12 septembre): 1.122.433 passagers à l’arrivée et 1.089.496 à la sortie.

    ■ Transport aérien: Les différents aéroports du Royaume ont enregistré le passage de 1.288.774 personnes à l’entrée et 1.165.770 à la sortie.

    Transport routier en vogue

    Au niveau du transport routier, les dispositions prises pour le renforcement du transport par autocar constituent 15,7% de l’ensemble des flux transitant vers le Maroc durant l’opération Marhaba. Elles concernent l’élaboration d’un guide sur les entreprises officiellement agréées et l’autorisation de 80 sociétés pour exploiter 183 lignes de transport terrestre au titre de Marhaba 2019. Du coup, ce mode de voyage a repris des couleurs, en accrochant de plus en plus de MRE. Ainsi, il a permis l’entrée de 519.039 passagers et 106.609 véhicules, contre 529.146 passagers et 89.559 à la sortie.

    M.C.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc