×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Doctorats: L’université de Rabat manque de transparence

    Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5592 Le 13/09/2019 | Partager

    Le rapport de la Cour des comptes pour 2018 a épinglé plusieurs établissements de l’enseignement supérieur sur divers aspects. Parmi eux, l’université Mohammed V de Rabat. Selon les juges de la Cour, les accréditations des formations doctorales (d’une durée de 4 ans) arrivées à échéance n’ont jamais été renouvelées. Les formations doctorales fonctionnent sur la base de lettres du ministère les informant de leur prorogation. La Cour a, également, relevé le manque de transparence et d’harmonisation des procédures de sélection des candidats. Sans compter le faible rendement du cycle doctoral, avec un taux de diplomation d’à peine 21,7% entre 2008 et 2012, et un taux d’abandon de thèses de presque 35% entre 2008 et 2016. Et la liste des dysfonctionnements est encore longue!

    A.Na

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc