×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Un parc de bus haut de gamme à Casablanca

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5580 Le 28/08/2019 | Partager
    L’appel d’offres vient d’être lancé
    Deux lignes BHNS pour compléter le réseau de tram
    Les travaux de déviation de réseaux démarrent
    bus_casa_080.jpg

    Les prochains mois seront décisifs pour les 2 lignes de Bus à haut niveau de service (BHNS). En effet, plusieurs marchés, lancés cet été par la SDL Casa-Transports, seront attribués en septembre et octobre prochains. Il s’agit notamment des appels d’offres relatifs aux opérations de déviation des réseaux souterrains sur la trajectoire des 2 lignes. Mais le marché le plus important est bien évidemment celui de la fourniture du matériel roulant.

    L’on apprend ainsi, conformément au règlement de consultation, que pour desservir les 2 lignes, il faudra compter 31 véhicules. Dix sept BHNS seront dédiés à la ligne 6 (livraison prévue en juin 2021) et 14 autres pour la ligne 5 (dont la livraison est programmée en décembre 2021). Deux tranches additionnelles, soit 9 véhicules supplémentaires, sont prévues.

    L’adjudicataire de ce marché, dont l’ouverture des plis est prévue le 8 octobre prochain, devra concevoir et définir le design intérieur et extérieur des véhicules d’une longueur de 21 à 24 m. Outre la fabrication et la livraison des futurs BHNS, le marché comprend aussi la mise en service et les prestations afférentes (notamment la formation du personnel d’exploitation, la maintenance, les tests, les garanties, assurances…).

    A préciser toutefois que le marché des BHNS n’a rien à voir avec l’appel d’offres relatif à l’acquisition des 700 bus neufs qui seront gérés par le remplaçant de M’Dina Bus, dont le contrat de gestion déléguée arrive à terme fin octobre prochain.

    A l’image du tram, les futurs BHNS (surnommés aussi trams sur pneu) circuleront à partir de 2022 sur des voies ou des couloirs dédiés. Ils devront compléter l’offre de transports en commun en site propre (comprenant 4 lignes de tramway et 2 en mode BHNS).

    Les deux lignes BHNS 1 et 2 servent un couloir direct comptant 300.000 habitants. Elles seront dotées d'un centre de remisage et de maintenance sis au quartier Errahma à leur mise en service programmée en 2021. L'investissement global est de l'ordre de 1,8 milliard de DH.

    La ligne 5 connectera le quartier Salmia à Lissasfa en desservant les boulevards Al Laymoun, Al Qods, Mohammed VI, Moqdad Lahrizi et Al Joulane. Elle comptera 20 stations voyageurs le long de 12 km d'itinéraire et offrira 2 points de correspondance avec les lignes de tramway T1 et T3.

    La ligne 6 s’étend sur une longueur de 10 km, comportant 19 stations. Elle reliera le quartier Errahma au rond-point Oulmès situé au boulevard Gandhi à travers la Route provinciale 3014 et les boulevards Moulay Touhami et Yacoub Al Mansour. Cette ligne sera dotée d'un point de correspondance avec la ligne tramway T2. Avec le démarrage des travaux de déviation, la circulation risque de se compliquer davantage à Casablanca.

    Dans quelques jours, les principales artères vont se congestionner comme c’est le cas chaque année à la rentrée. Voiries, trémies, plateformes des lignes 3 et 4 de tramway, déviations de réseaux souterrains … Des travaux sont menés tous azimuts. Le manque de coordination entre différents opérateurs occasionnant davantage de bouchons et d’embouteillages.

    Tram sur pneu

    nouveau-bus-casa-080.jpg

    Rapide, accessible et écologique, le BHNS circule sur des voies réservées (site propre), ce qui lui permet d’offrir des performances comparables à celle du tramway.
    Il se distingue des autres moyens de transport collectif classiques par:
    • La rapidité et la régularité des bus
    • La grande amplitude horaire du service et la fréquence élevée des passages
    • Le confort et la modernité des véhicules
    • L’accessibilité des stations pour les personnes à mobilité réduite (PMR)
    • Le même service aux voyageurs que le tramway.

    Aziza EL AFFAS

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc