×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    En lice pour le marché du marquage fiscal: De La Rue promet…

    Par Hassan EL ARIF | Edition N°:5573 Le 09/08/2019 | Partager
    Le leader de l’impression des documents sécurisés compte investir plus de 100 millions de DH
    Il s’engage à contribuer au transfert de technologie
    En compétition avec trois autres soumissionnaires à l’appel d’offres de la Douane
    andrew_clint_073.jpg

    Andrew Clint, Business Development Director de De La Rue: «Nous fabriquons plus de 6 milliards de timbres fiscaux par an et distribuons 5 milliards de codes numériques supplémentaires pour le marquage direct» (Ph. privée)

    - L’Economiste: En quoi se démarque l’offre de De La Rue par rapport à la solution actuelle?

    - Andrew Clint: La solution De La Rue implique la mise en œuvre de matériels et de logiciels qui ont déjà fait l’objet d’implémentation lors des deux dernières années aux Émirats Arabes Unis, au Royaume d’Arabie Saoudite et au Royaume-Uni. Contrairement à la solution «boîte noire» actuellement utilisée au Maroc, notre plateforme logicielle utilise des normes ouvertes, conformes au standard international GS1. Elle est conçue pour s’intégrer simplement à un large éventail de systèmes informatiques, qu’ils soient gouvernementaux ou commerciaux. L’architecture a été développée pour assurer l’interopérabilité de plusieurs solutions au sein d’une même région soutenant les ambitions de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) de disposer d’un réseau mondial de lutte contre le commerce illicite. Le nouveau matériel fourni répondra aux plus hautes spécifications actuellement disponibles sur le marché, garantissant sa bonne performance ainsi qu’une fiabilité et une efficacité optimales pour ADII et les fabricants qui utiliseront notre solution. De plus, contrairement aux lecteurs dédiés, coûteux et obsolètes fournis dans le cadre de la solution actuelle, notre application smartphone sécurisée permettra une inspection plus efficace, par les agents, basée sur l’utilisation des informations collectées. En outre, nous fournirons également une application gratuite à télécharger pour les consommateurs qui permettra au public de vérifier les produits, d’agir comme une force d’inspection beaucoup plus large et d’avoir la certitude que les produits qu’il achète sont authentiques.

    - A combien s’élève le montant de l’investissement que vous comptez réaliser au Maroc?
    - Outre les équipements mis en place pour le fonctionnement de la solution avec ADII et les différents producteurs, De La Rue prévoit d’investir environ 10 millions d’euros dans les activités de transfert de connaissances, de conception et de développement, ainsi que le transfert de l’impression d’environ 2 milliards de timbres fiscaux au Maroc. Ces volumes comprendront non seulement le volume de timbres destiné au Maroc, mais également les volumes provenant d’autres programmes actuellement fournis par De La Rue. Cela permettra l’exportation de timbres fiscaux du Maroc vers d’autres pays de la région et au-delà. De La Rue investira également dans un centre d’excellence basé au Maroc. En tant que plaque tournante régionale pour l’Afrique de l’Ouest et du Nord, ce centre d’excellence présentera notre solution au Maroc comme une référence pour la région.

    - Quel est le taux d’intégration locale?
    - En cas de succès, immédiatement après l’attribution du contrat à De La Rue, une société marocaine sera créée en charge de mettre en œuvre et d’exploiter la solution complète. Cet engagement significatif envers nos états partenaires s’est avéré gagnant pour les autres projets que nous avons livrés. En effet, dans les cas des Emirats Arabes Unis et de l’Arabie Saoudite, nous disposons d’entités locales à partir desquelles nos équipes gèrent ces projets. Pour ce faire, nous ferons appel aux ressources technologiques et humaines marocaines, devant générer la création de 60 emplois pour gérer ce programme tout au long du contrat. Ce personnel sera employé par notre nouvelle société locale comprenant des postes de direction, du personnel du service clientèle et des ingénieurs. En outre, nous comptons utiliser le centre d’excellence comme plaque tournante régionale pour l’Afrique de l’Ouest et du Nord et y engager du personnel supplémentaire. Enfin, nous avons inclus dans notre soumission un plan de transfert technologique d’impression et de fabrication de timbres fiscaux au Maroc et nous allons également utiliser cette installation pour d’autres contrats existants dans la région et au-delà. L’imprimeur de sécurité local existant verra ses capacités augmentées en termes de production et de revenus.

    - Avec un timbre fiscal à 0,25 DH au lieu de 0,35 DH actuellement, le marché est-il soutenable?
    - Les 0,35 DH payés aujourd’hui pour les timbres fiscaux sont parmi les plus chers au monde et nous soutenons l’initiative de l’ADII de réduire considérablement ce prix. L’architecture et la conception de la solution De La Rue nous permettent une mise en  œuvre rapide et efficace quelle que soit la nature de la solution, contribuant à faire baisser les prix en dessous de l’objectif de 0,25 DH.

    - En cas de résultat positif, seriez-vous en mesure de déployer votre offre dans un délai aussi serré que le 1er janvier 2020?
    - Oui, nous avons confirmé dans notre soumission à l’ADII que notre solution serait prête à être mise en service le 1er janvier 2020. Nos implémentations dans les trois pays précédemment mentionnés sont la preuve de notre capacité dans la mise en œuvre de ce type de solution en seulement quelques mois.

    Propos recueillis par Hassan EL ARIF

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc