×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Trésors de l’Islam en Afrique: L’expo-évènement s’installe à Rabat

    Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5571 Le 07/08/2019 | Partager
    Une histoire écrite contrairement aux préjugés d’une Afrique dont l’histoire n’est qu’orale
    250 œuvres patrimoniales et contemporaines issues de plusieurs collections
    tresor_islam_afrique_071.jpg

    Architecture, art, artisanat, rituels… Comment l’islam s’est-il intégré aux traditions en Afrique subsaharienne?  Comment la pratique de l’islam, loin de  détruire les cultures et coutumes subsahariennes antérieures, les a plutôt assimilées? C’est ce que propose de nous faire découvrir l’exposition-évènement «Trésors de l’Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar» qu’abritera la capitale du 17 octobre prochain au 25 janvier 2020.

    Organisée par l’Académie du Royaume, en partenariat avec l’Institut du monde arabe (IMA),  le ministère de la Culture et la Fondation nationale des Musées, l’exposition  avait été initialement conçue par l’IMA à Paris et avait fait forte impression sur le Roi Mohammed VI, lors de sa visite de l’évènement en compagnie de François Hollande, en mai 2017.

    Le souverain avait alors exprimé son souhait de recevoir cette exposition, mais également l’enrichir par les différents apports de la culture spirituelle  marocaine dans le continent. L’exposition, dans sa version marocaine, s’attelle, en effet, à montrer l’importance des confréries soufies dans la vie sociale, politique et culturelle de l’Afrique. 

    Rassemblant quelque 250 œuvres patrimoniales et contemporaines issues de plusieurs collections, l’exposition raconte comment cette religion est entrée dans les mœurs par le biais du commerce essentiellement, du VIIIe siècle à nos jours, du Maroc à l’Ethiopie, en passant par le Sénégal et le Mali... Comment elle a généré aussi une vitalité artistique foisonnante. Les œuvres seront réparties entre la galerie Bab Rouah, le Musée Mohammed VI et la galerie Bab El Kebir.

    L’écriture, la calligraphie, y tiennent une place prépondérante et font office de fil rouge de l’exposition pour, comme le précise Jack Lang, «tordre le cou à ces préjugés qui voudraient que l’Afrique n’ait connu qu’une histoire orale. Un mensonge propagé volontairement par les forces coloniales pour assoir leur domination sur le continent » Des textes, à l’instar des manuscrits de Tombouctou, sauvés in extremis de la destruction lors de l’arrivée des islamistes en 2012, qui abordent des questions théologiques mais également des disciplines très variées de la connaissance.

    Pour rendre compte de l’ampleur et de la richesse de ce phénomène culturel, l’exposition présente des productions d’espaces géographiques: l’Afrique de l’Ouest, la Corne de l’Afrique, la haute vallée du Nil et l’aire swahilie. Ces régions correspondent aux contacts les plus anciens et fructueux, entre le monde arabo-musulman et ce qui a longtemps été appelé le Bilâdal-Sûdân («pays des noirs»).

    Le parcours présente ensuite la richesse des pratiques religieuses du continent africain. Le rôle des confréries soufies apparaît comme essentiel dès les XVIIIe-XIXe siècles. Par ailleurs, les croyances anciennes perdurent et évoluent avec l’islam, en particulier à travers le recours aux talismans.

    Enfin, l’exposition se termine en donnant pour la première fois toute sa place aux arts de l’islam au sud du Sahara. Cette dernière section invite le visiteur à une expérience sensible qui met en évidence la diffusion de formes et de savoir-faire à travers le continent. Il pourra aussi mesurer les particularités stylistiques et techniques qui ont contribué au rayonnement des populations du sud du Sahara.

    A.Bo

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc