×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Béni Mellal-Khénifra: Le Conseil régional du tourisme opérationnel

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5569 Le 05/08/2019 | Partager
    Les membres désignés et les commissions permanentes constituées
    Développer l’offre hôtelière et attirer 12% des arrivées touristiques… les défis
    A peine 2,5% de la capacité litière nationale
    lac-bin-ouidane-069.jpg

    Outre les cascades d’Ouzoud, Aïn Asserdoune, les sources d’Oum Rabia, Aguelmam Azigza… le lac de Bin Ouidane est l’une des nombreuses attractions qui font la fierté de la région Béni Mellal-Khénifra (Ph. AE)

    Les instances du CRT Béni Mellal-Khénifra sont désormais opérationnelles. Les 15 membres du bureau exécutif du Conseil régional du tourisme ont été officiellement installés. Younès Laraqui, élu le 11 juillet dernier à la tête du conseil, a présidé lundi 29 juillet la première séance de travail du nouveau bureau. Au programme: la constitution des 5 commissions permanentes du CRT (produit, promotion/communication, investissement/développement, animation/événementiel et transport aérien).

    «Avec ses 2,4 millions d’habitants, la région Béni Mellal-Khénifra, qui compte 5 provinces et près de 15% de la population, regorge de potentiel non exploité», affirme Laraqui, qui est aussi patron de l’hôtel de luxe Widiane Suites & SPA (Bin Ouidane).

    Malgré le nombre relativement important de lits dont dispose la région (5.456 lits), la capacité d’accueil reste faible, et ne constitue que 2,5% de la capacité litière nationale. «Il faudra qu’on puisse attirer  au moins 10 à 12% des arrivées touristiques au Maroc», poursuit le nouveau président.

    crt_onmt_beni_mellal-khenifra_069.jpg

    Ont pris part à la 1re réunion du CRT Béni Mellal-Khénifra, outre Younès Laraqui, son président, Salima El Mghazli, représentante de l’ONMT, Mohammed El Habib, chef de division des affaires intérieurs à la wilaya de la région Béni Mellal-Khénifra ainsi que Abdelfettah Baoudene, délégué régional du tourisme… (Ph. CRT)

    La région dispose d’un potentiel sous-exploité. Située à mi-chemin entre Fès et Marrakech, elle est également  bien desservie avec un accès à l’autoroute et à l’aéroport de Béni Mellal. Sa position géographique lui permet, en effet, d’apporter une contribution de premier ordre au secteur du tourisme, surtout qu’elle bénéficie de potentialités d’atouts naturels reconnus.

    Cédraies, lacs, patrimoine cynégétique… offrent à la région la possibilité d’entrevoir un développement touristique durable et intégré.  Les professionnels pourraient exploiter des niches comme le Mice, luxe, aventure, bien-être… La province d’Azilal est considérée comme un haut lieu de la chasse. Outre le shooting de perdrix d’élevage, la région offre aussi les possibilités de chasse de perdrix sauvage, de la caille ainsi que les battues de sanglier.

    Le président du CRT nouvellement constitué envisage de lancer un programme ambitieux qui devra se greffer au plan de développement régional (PDR). En effet, une convention de partenariat a déjà été établie entre le Conseil régional de Béni Mellal-Khénifra, les départements de l’Intérieur et du Tourisme, l’OCP et la Société marocaine de l’ingénierie touristique (SMIT). Sa durée de validité s’étend jusqu’en 2021.

    La convention porte notamment sur la création de circuits touristiques en phase avec les nouvelles tendances en matière de tourisme. Ainsi, ont été retenues les créations d’un «circuit des cimes de l’Atlas» (province de Béni Mellal), d’un autre des «gorges, lacs, rivières et cascades» (province d’Azilal), et de ceux des «sources d’Oum Errabii» (province de Khénifra), du «tourisme et culture» (province de Khouribga) et de «l’agriculture écologique» (province de Fkih Ben Saleh).

    Aziza EL AFFAS

     

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc