×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 159.147 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 199.098 articles (chiffres relevés le 27/5 sur google analytics)
De bonnes sources

Coûts «extravagants» et…

Par Jihad RIZK | Edition N°:5560 Le 19/07/2019 | Partager

Sauf si les chiffres officiels publiés sont faux, le coût d’un emploi créé par les projets présentés en Commission des investissements, le lundi 15 juillet 2019 frôle les 7 millions de DH, (très exactement 6.973.500,69 par postes créés). Ce chiffre ne comprend ni les salaires, ni les charges sociales. On ne sait pas s’il intègre ou pas les subventions ou manques à gagner que consent l’Etat sur ces opérations. Quoi qu’il en soit, les données telles que rendues publiques ne sont pas anodines. En effet, lors d’un séminaire sur le sujet, en février 2018, la Banque avait trouvé, qu’aux Etats- Unis, il faut de 20.000 à 30.000 dollars (soit 190.400 à 287.100 DH par emploi aux Etats-Unis pour un café, par exemple) d’investissement par poste. Le Maroc est très au-dessus de ces chiffres. Il faut de 24 à 36 fois plus d’argent par poste qu’aux Etats Unis. Ces données extravagantes n’ont pas de sens. Il faudrait les reprendre chez le HCP pour savoir exactement ce qu’elles signifient.

J.R.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc