×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Rabat a les pieds dans l’eau

    Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5550 Le 05/07/2019 | Partager
    La ville se dote de plusieurs piscines dans le cadre du programme Rabat ville lumière
    La piscine de 17.000 m2: L’alimentation de ses trois bassins sera assurée par l’eau de mer (Atlantique)
    piscine_rabat.jpg

    Pour l’heure, on ne connaît pas non plus le gestionnaire de cet établissement qui devra faire preuve d’une organisation rigoureuse,  éviter d’éventuels incidents ou des comportements inciviques de la part de certains usagers comme cela a été constaté lors de la journée d’essai 

    piscine_rabat2.jpg
     

    Après le bad buzz autour de l’ouverture d’essai, la grande piscine de Rabat a officiellement été ouverte au public jeudi 4 juillet dans la matinée à 10 heures. Un évènement très attendu par les habitants de la capitale particulièrement ceux des quartiers de Yakoub Al Mansour. Le tarif appliqué, soit 10 DH, a été largement apprécié par les familles de la région dont une grande partie issue de couches modestes.  
    Cet énorme projet, dont le budget dépasse les 130 millions de DH,  pourtant destiné à rehausser le niveau d'animation dans la ville, n'a pas eu le lancement mérité. Situé au cœur de la corniche de Rabat jouxtant l’océan, il ambitionne de se positionner comme une destination de choix dédiée aux loisirs et aux sports. En plus de sa situation stratégique, la nouvelle piscine de Rabat se distingue par deux atouts majeurs. «Le premier concerne sa capacité d’accueil qui dépasse mille personnes avec un plan d’eau de 17.000 m2, une première au Maroc et même en Afrique», selon les promoteurs de ce projet. A cela s’ajoute l’adoption d’une technique innovante permettant son alimentation en eau salée pompée de l’Atlantique. Rappelons que ce projet figure parmi les équipements socio-sportifs réalisés dans le cadre du programme d’aménagement intégré: Rabat ville lumière. 

    piscine_rabat3.jpg
     

    «Le montant réellement engagé pourra dépasser le budget prévu», avance une source proche du dossier. Après la période d’essai «cauchemar», les trois bassins qui composent la piscine ont été vidangés, en attendant la véritable ouverture au public.  Toutefois, pour l'heure, on ignore, pour l’heure, le nom de l’entité qui va s’occuper de la gestion de cette infrastructure dont les travaux ont été supervisés par la société Rabat aménagement. Dans cette phase de démarrage, il est fort probable que la gestion de ce site soit assurée conjointement par la wilaya, le département de la jeunesse et sports ainsi que la société Rabat animation, indique notre source. A ce titre, cette dernière tient à rappeler que le fonctionnement et la maintenance d'une piscine de cette envergure va nécessiter une expertise et un budget important qui pourra dépasser les 70% des recettes encaissées. Le bon fonctionnement de cette piscine entraînera des dépenses pour le recrutement du personnel en nombre suffisant notamment pour la catégorie des maîtres-nageurs et celle des agents de sécurité. Et également pour l’achat des équipements et des produits (pompes, filtres...) pour assurer un traitement périodique de l’eau de cette piscine alimentée de l'Atlantique.

    piscine_rabat5.jpg

    Ouverte dernièrement à titre d’essai pendant un jour, la grande piscine de Rabat a été prise d’assaut par des foules impressionnantes de jeunes et moins jeunes de la région, principalement en provenance du quartier de Yakoub Al Mansour. Ces images véhiculées par les médias en ligne, notamment celle du gamin plongeant avec son vélo, ont fait un bad buzz mondial jetant le discrédit sur le civisme de la population 

    Par ailleurs, près du site de la grande piscine de Rabat, un chantier est en cours pour l’aménagement de 4 terrains de sports qui vont s’ajouter à d’autres déjà opérationnels au niveau de la corniche. Avec les travaux d’aménagement de la route côtière sur une longueur de près 12 km, la corniche de Rabat est devenue une zone d’animation et de loisirs drainant quotidiennement, même hors période estivale, des centaines de personnes.

    D’autres piscines à venir

    En plus de la grande piscine municipale de Rabat, d’autres sont prévues dans le cadre du programme Rabat ville lumière. Il s’agit de la piscine semi olympique construite près du terrain Al Hillal dont les travaux sont déjà achevés mais non encore ouverte. A cela s’ajoutent trois autres en cours dont deux à Youssoufia et une prévue dans le cadre du complexe socio-sportif lycée Hassan II. Au programme également, une piscine olympique au sein du complexe Moulay Abdellah dont la réalisation et l’équipement vont nécessiter la mobilisation d’un budget estimé à 77 millions de DH. Sans oublier une piscine réalisée par Marina Bouregreg qui devrait être ouverte cet été.  

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc