×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    RAM désenclave les provinces du sud

    Par Amin RBOUB | Edition N°:5534 Le 13/06/2019 | Partager
    Une base aérienne lancée mardi 11 juin
    Un programme de 13 fréquences par semaine
    Des tarifs accessibles à partir de 300 DH
    hamid_addou_034.jpg

    «C’est une première opération du genre. L’ouverture d’une base aérienne à Laâyoune est un outil fondamental pour désenclaver les territoires, contribuer au développement économique et social de la région et enclencher une dynamique sans précédent tant sur le tourisme interne qu’avec les îles Canaries», explique Hamid Addou, PDG de RAM  (Ph. RAM)

    Royal Air Maroc développe de nouvelles routes aériennes domestiques et capacités dans le chef lieu des provinces du sud. La compagnie vient d’inaugurer, mardi 11 juin, une base aérienne à l’aéroport Hassan 1er.

    Une importante délégation présidée par le ministre du Tourisme (Mohamed Sajid), le PDG de RAM (Hamid Addou), le DG de l’ONDA (Zouheir El Oufir), le DG de l’ONMT (Adel El Fakir) ou encore le patron de la société marocaine d’ingénierie touristique -Smit- (Imad Barrakad)...  a effectué le vol inaugural (Agadir-Laâyoune) avec un lâcher d’eau au tarmac du chef lieu des provinces du sud.

    La base aérienne régionale intervient suite à une convention de partenariat signée entre la compagnie nationale et le Conseil de la Région de Laâyoune Sakia Al Hamra.

    Les passagers bénéficieront désormais d’un programme de 6 liaisons reliant Laâyoune à Agadir, Dakhla, Marrakech, Smara, Guelmim et Las Palmas. Au total, le programme comprend 13 fréquences par semaine dont 10 vers les villes d’Agadir, Dakhla, Marrakech, Smara et Guelmim à raison de deux fréquences par semaine pour chacune des routes aériennes domestiques. Ce programme est renforcé par une liaison de trois fréquences par semaine entre Laâyoune et Las Palmas (Iles Canaries).

    De multiples enjeux socio-économiques, touristiques, en termes de désenclavement territorial, de régionalisation avancée... se déclinent à travers ces nouvelles capacités. Mais il y a aussi la forte charge symbolique de cette opération qui vient développer les flux de tourisme interne de et vers le Sahara marocain.

    «C’est la première fois que RAM ouvre une base aérienne à Laâyoune pour trois principales raisons. D’abord, c’est une initiative forte pour contribuer au désenclavement régional à partir du chef lieu des provinces du Sud. Ensuite, nous avons un partenariat stratégique avec le conseil de la Région qui balise le terrain à ce type d’initiative. Enfin, il y a les potentialités économiques et touristiques induites par cette opération sur l’ensemble de la région», confie à L’Economiste Hamid Addou, PDG de RAM.

    L’autre force de ces nouvelles routes aériennes réside dans la grille tarifaire avec des prix assez compétitifs et très accessibles. Les tarifs démarrent à partir de 300 DH! «En effet, ce montage est le fruit de l’engagement de la compagnie et de la Région de Laâyoune, qui subventionne les vols pour qu’ils ne soient pas déficitaires. Par ailleurs, la compagnie a fait des efforts en réduisant au maximum ses marges de rentabilité. Nous ne comptons pas gagner de l’argent sur ces nouvelles routes, mais il ne faut pas en perdre non plus», explique le PDG de RAM. Il va sans dire que la compagnie devra relever le challenge et résoudre, à terme, l’équation du remplissage.

    «Plus le coefficient de remplissage des vols s’améliore, moins nous aurons besoin d’accompagnement», tient à préciser Hamid Addou. Sur le potentiel de remplissage des avions, le management de RAM se veut confiant: «Il y a un gros potentiel sur le marché du tourisme interne, les voyages professionnels, les opérateurs économiques, les commerçants, les professions libérales, les étudiants...»

    Sans oublier les flux de touristes dans les deux sens entre Laâyoune et les Iles Canaries (Las Palmas). Sur ce sujet, RAM compte accompagner les opérateurs touristiques en organisant un road show à Las Palmas. A leur tour, les opérateurs et voyagistes des îles Canaries seront invités pour venir s’enquérir des potentialités de la région de Laâyoune Sakia Al Hamra.

    L’ONDA injecte de nouvelles capacités

    De nouvelles capacités seront injectées via la base aérienne de Laâyoune. «Nous passons à pratiquement 400.000 sièges sur une année. Une bonne capacité à même de générer de très bons flux touristiques sur la destination», précise le patron de RAM. Pour Zouheir El Aoufir, DG de l’ONDA: «C’est un nouveau type de partenariat entre la Région, la RAM et l’ONDA pour baser un avion au niveau de l’aéroport Hassan 1er de Laâyoune. L’avion va desservir dans un réseau en étoile plusieurs destinations avec un nouveau produit, des services et prestations diverses.
    Aujourd’hui, nous avons 230.000 passagers. Nous injectons de nouvelles capacités pour monter de 100.000 à 150.000 sièges supplémentaires. A terme, nous tablons sur 400.000 sièges. Ce qui représente une taille critique dans le plus important aéroport de la région». L’ONDA contribue à ce programme par l’exonération totale des redevances aéroportuaires.  Pour répondre à la nouvelle demande, poursuit le patron de l’ONDA, «l’autorité aéroportuaire étudie des projets d’extension pour agrandir les salles d’embarquement et développer les prestations et services offerts aux passagers. L’ONDA a des actions de court, moyen et long termes pour augmenter les capacités ainsi que le plan de développement dans un hub régional».

    DNES à Laâyoune, Amin RBOUB

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc