×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Nouveau service pour commander un taxi

    Par Nadia DREF | Edition N°:5521 Le 22/05/2019 | Partager
    Roby Technologies a investi 15 millions de DH
    Objectif: réaliser un chiffre d’affaires entre 150 et 200 millions de DH dans 4 ans

    Véhicules en mauvais état, parc vétuste, manque de propreté, incivisme,… Au quotidien, les usagers des taxis en voient de toutes les couleurs. Malgré ce tableau, le marché attire de nouveaux acteurs spécialisés dans la mise en relation des taxis avec les clients.

    Le potentiel est tel que ni l’anarchie, ni même le départ fracassant d’Uber, débarqué par les taximans, ne découragent l’arrivée d’un nouvel entrant: Roby Technologies. Ce dernier veut concurrencer Heetch mais aussi Careem qui vient d’être racheté par Uber.

    L’expérience Uber a servi de leçon à Roby. Le nouvel entrant propose un modèle basé sur un abonnement mensuel sans engagement de 490 DH TTC/mois par chauffeur. Aucune commission n’est prélevée par la plateforme numérique. Le prix de la course est récupéré en entier par le taximan. «Pour nous, le rendement proposé est intéressant», témoigne un chauffeur qui opère déjà avec Heetch qui de son côté prélève 5 DH/course. 

    L’entreprise cible la classe moyenne et plus. Elle propose au client de payer 15 DH de plus que le prix de la course basé sur le tarif réglementaire. Sont surtout visés les femmes, les personnes malades ou à mobilité réduite ou encore les hommes voulant se déplacer avec confort et qui peuvent payer le prix. Parmi les nouveautés annoncées: l’utilisation des grands taxis et le transport des colis.

    La start-up créée à Marrakech y opère déjà depuis 3 mois. Aujourd’hui, elle compte un réseau de 1.200 chauffeurs référencés. Pour démarrer ses activités à Casablanca, une demande d’autorisation a été déposée au niveau de la wilaya. Une période d’essai est déjà lancée couvrant 933 petits taxis et 330 grands taxis de la métropole.

    D’autres régions suivront bientôt: Rabat-Salé-Kénitra et Tanger-Tétouan-Al Hoceïma. Le démarrage de l’activité à Fès-Meknès, Safi, Essaouira et Agadir est programmé avant la fin de l’année.

    «Notre objectif d’ici 4 ans est d’atteindre un réseau d’au moins 150.000 chauffeurs sur les 240.000 chauffeurs actifs au Royaume», précise Yann Blay, PDG de Roby Technologies. Dans une seconde étape, l’entreprise ambitionne de proposer les mêmes services au niveau des pays de l’Afrique francophone. Un marché également visé par Heetch.

    En attendant l’obtention de l’autorisation de la wilaya, Roby a déjà entamé le développement du réseau de chauffeurs de taxis. Cet acteur s’appuie sur l’expertise d’anciens taximans bien introduits. Au niveau de chaque ville, 3 à 4 leaders seront sélectionnés pour leur confier la gestion des chauffeurs.

    Qui est derrière l’application?

    L’application Roby est le fruit de deux ans de travail opéré par Roby Technologies, une entreprise créée à Marrakech par deux amis français. Il s’agit de Yann Blay, PDG de Trace & Origin, une entreprise technologique française qui détient une filiale à Marrakech, et de Stephane Evrard qui s’occupe du développement chez Roby. Ces deux partenaires ont investi 15 millions de DH dans cette start-up qui a choisi d’établir son siège social monde à Marrakech.  D’ici 4 ans, l’entreprise vise à réaliser un chiffre d’affaires entre 150 et 200 millions de DH. Elle emploie actuellement une quinzaine de personnes. L’entreprise compte former une dizaine de jeunes informaticiens à de nouveaux langages de programmation. Ces derniers seront sélectionnés auprès d’enfants des chauffeurs inscrits.
    Objectif: constituer une équipe locale de maintenance et de développement de nouvelles fonctionnalités selon les besoins des usagers et des chauffeurs. Roby ouvrira également des représentations à Casablanca et dans d’autres villes pour faciliter l’inscription, le conseil et la formation. Elle se vante d’être la seule application de taxis à avoir obtenu l’agrément de la CNDP pour la protection des données.

    N.D.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc