×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Exploration pétrolière: Le britannique Predator Gas entre dans la course

    Par Nadia DREF | Edition N°:5478 Le 21/03/2019 | Partager
    Il vient de signer un partenariat avec l’Onhym
    Un accord portant sur la zone «Guercif Onshore» près de Tendrara
    exploration_petroliere_078.jpg

    Les firmes pétrolières prévoient d’investir 2,4 milliards de DH cette année contre 38 millions de DH pour l’Onhym

    La promotion des potentialités pétrolières des bassins sédimentaires donne ses fruits. L’Office national des hydrocarbures et des mines (Onhym) vient d’annoncer la signature du premier accord pétrolier de l’année avec la société britannique Predator Gas Ventures Limited.

    C’est l’une des 13 entreprises qui ont bénéficié en 2018 des campagnes porte-à-porte et des rencontres organisées par l’Office au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Les autres firmes approchées sont CNPC, Europa Oil & Gas, SDX Energy, Hunt Oil, Total, Anadarko, Cairn Energy, Angel Rose, Shell, Woodside, ConocoPhillips, Chariot Oil & Gas.

    Ce nouveau partenariat avec Predator Gas Ventures Limited porte sur la zone «Guercif Onshore» située dans la région de l’Oriental. Un site qui jouxte Tendrara où le potentiel gazier se confirme. «Les travaux prévus durant la période initiale des permis de recherche consistent à retraiter les données sismiques 2D, le forage d’un puits d’exploration et des travaux géologiques et géophysiques», précise l’Onhym.

    Predator Gas Ventures Limited est une société britannique spécialisée dans la recherche des hydrocarbures. C’est la première fois qu’elle opère en Afrique. Elle mène des projets d’exploration en offshore de l’Irlande et en onshore Trinidad à Cuba.

    Une autre entreprise vient d’investir dans le forage pétrolier. Il s’agit de Qatar Petroleum qui a conclu un accord de farm-out avec ENI sur les douze permis sis sur la zone Tarfaya Offshore Shallow. Une annonce qui a été rendue publique le 13 mars dernier. En vertu de cet accord et sous réserve des approbations réglementaires, la major pétrolière italienne ENI, détenant au départ 75% des permis, cède à ce nouvel entrant 30% de sa part d’intérêt et en garde 45% tout en restant l’opérateur. Rien ne changera par contre pour l’Onhym qui détient 25% desdits permis.

    «La signature de cet accord s’inscrit dans la stratégie d’exploration de Qatar Petroleum visant les bassins présentant un potentiel en hydrocarbures. Elle est également le gage du renforcement des relations entre l’Etat du Qatar, la société nationale Qatar Petroleum et le Royaume du Maroc», précise l’Office.

    En 2019, les équipes de Amina Benkhadra poursuivent les actions de promotion des bassins sédimentaires auprès des sociétés pétrolières internationales. Objectif: attirer de nouveaux partenaires pour développer la recherche pétrolière. Et pour cause, le potentiel national reste sous-exploité. Nécessitant des investissements lourds et risqués, ce secteur stratégique n’arrive toujours pas à attirer les grandes compagnies pétrolières, insiste Amina Benkhadra, DG de l’Onhym.

    L’année 2018 aura été marquée par la signature  de trois nouveaux accords pétroliers avec les sociétés Repsol et Shell, sur la zone Tanfit, Sound Energy et Schlumberger sur la zone Grand Tendrara ainis que Sound Energy, sur la zone Sidi Moktar Onshore. Pour 2019, les partenaires de l’Onhym prévoient le forage de 9 puits sur les permis Rharb Occidental, Lalla Mimouna, Grand Tendrara, Haha Onshore et la concession Tendrara.

    Nadia DREF

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc