Société

Marrakech/Formule E: Hécatombe chez les leaders, D'Ambrosio vainqueur

Par Joséphine ADAM | Edition N°:5431 Le 15/01/2019 | Partager
Une 2e manche du championnat ABB FIA très mouvementée
Le Belge Jérôme d'Ambrosio de l'équipe indienne Mahindra Racing en 1re place
Frijns grimpe sur la 2e marche, passant de la queue à la tête du peloton
marrakech_formule_e_031.jpg

Ce week-end, le circuit Moulay El Hassan à Marrakech a vu s’affronter les meilleurs pilotes pour la 2e manche du championnat ABB FIA de Formule E. Une victoire décrochée par le Belge Jérôme d'Ambrosio de l'équipe indienne Mahindra Racing

Tête-à-queue au premier virage, dérapage, accrochage, problèmes techniques… la 2e manche du championnat ABB FIA de Formule E n’a pas été de tout repos. Ce week-end, le circuit Moulay El Hassan à Marrakech a vu s’affronter 9 marques automobiles entre Audi, DS, Jaguar, Mahindra, NIO, Nissan, qui reprend l’acquisition existante de Renault, et la connexion de BMW avec Andretti.

Du côté des pilotes, le champion en titre, Jean-Éric Vergne (DS Techeetah), est passé de la 2e à la 19e place en tentant de dépasser le leader Sam Bird au premier virage. Pour l’éviter, Sébastien Buemi de Nissan e.Dams perd lui aussi du terrain après un dérapage. Un début de course sur les chapeaux de roues. À peine 7 minutes après le top départ, c’est Gary Paffet de HWA Racelab qui endommage son bolide en percutant son coéquipier Stoffel Vandoorne.

Un accident qui met fin à la course pour les 2 pilotes. Parallèlement, Pascal Wehrlein de Mahindra Racing rejoint les stands pour problèmes techniques. Au virage 4, Sam Bird a tout tenté pour contrer les avancées d'Ambrosio (Mahindra Racing) et de Lucas Di Grassi (Audi Sport Abt Schaeffler).

Des «modes attaque» ont permis à certains pilotes de remonter dans le classement, comme Di Grassi qui a pu avancer de la 6e à la 4e place avant l'épuisement des 25 kW supplémentaires acquis, dépassant d'Ambrosio pour se placer en 3e position à 16 minutes de la fin de la course.

Un mode attaque également utilisé par d'Ambrosio pour réduire l’écart. Da Costa dans le mur, Sims immobilisé sur la piste, les derniers tours voient Frijns grimper à la 2e place, passant ainsi de la queue à la tête du peloton.

Le grand gagnant est donc le Belge Jérôme d'Ambrosio de l'équipe indienne Mahindra Racing, qui décroche ici sa 3e victoire en Formule E. Ayant participé à toutes les courses depuis le début de la série en 2014, il est l'un des pilotes les plus expérimentés de la grille en matière de courses 100% électriques sur circuits en ville.

Avec ses 40 points, il se classe premier à l’issue des 2 premières manches disputées en Arabie saoudite et au Maroc. Le Néerlandais Robin Frijns (Envision Virgin Racing) et le Britannique Sam Bird (Envision Virgin Racing) sont les deux autres pilotes à monter sur le podium.

Le championnat ABB FIA de Formule E est un événement festif pour le public. De nombreuses activités ont rythmé le week-end, avec en prime un concert du groupe Fnaïre et une séance d’autographes avec les pilotes qui ont enchanté la foule.

J.A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    courrier@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc