Economie

Prêt à l’habitat: La bataille se déplace sur les services

Par Franck FAGNON | Edition N°:5368 Le 10/10/2018 | Partager
Crédit du Maroc dématérialise une partie du processus
Un accord de principe en ligne possible depuis septembre
La banque revendique une part de marché de 6,7% sur ce segment
prets_habitas_068.jpg

Le crédit immobilier constitue un produit d’appel essentiel pour les banques parce qu’il permet de construire une relation sur une longue durée. Il engage le client sur au moins vingt ans ce qui offre l’opportunité à la banque de l’équiper d’autres produits

Les banques se livrent une bataille rude sur le prêt à l’habitat au point de susciter, l’année dernière, un rappel à l’ordre de Bank Al-Maghrib. Au-delà de la compétitivité sur les taux, elles seront de plus en plus jugées sur leur capacité à apporter un conseil de qualité, la fluidité de leur process et leur réactivité.

Les discours sur le repositionnement du client au centre de la relation ne se traduisent pas toujours par des changements dans le rapport au quotidien avec la banque. La situation varie d’un établissement à l’autre. Ceux de taille moyenne sont de plus en plus novateurs sur le segment du prêt à l’habitat.

Crédit du Maroc a revu en profondeur le processus en donnant plus de pouvoir aux directeurs d’agence dans l’octroi du crédit. La banque a aussi lancé un site internet dédié au prêt à l’habitat avec la possibilité pour un futur acquéreur d’obtenir un accord de principe pour le financement en ligne. Cet engagement sera définitif à condition d’apporter les justificatifs requis.

Le client a la possibilité de rediscuter certaines modalités lors de l’entretien en agence. Mais, l’autre évolution importante est le raccourcissement des délais de réponse. Depuis septembre, les demandes de financement habitat sont approuvées (accord définitif) en moyenne en moins de 3 jours, a soutenu le management lors d’une rencontre mardi 9 octobre à Casablanca. Il y a un travail de sensibilisation auprès des autres intervenants dans le processus pour améliorer l’expérience client.

«L’objectif n’est pas seulement de réduire les délais de la banque mais, nous poussons les autres acteurs qui interviennent dans la chaîne à améliorer les leurs aussi», note Gérard Biessy-Bonnet, directeur général adjoint en charge du réseau à Crédit du Maroc.

Le crédit immobilier constitue un produit d’appel essentiel pour les banques parce qu’il permet de construire une relation sur une longue durée. Il engage le client sur au moins vingt ans ce qui offre l’opportunité à la banque de l’équiper d’autres produits. Crédit du Maroc revendique une part de marché de 6,7% sur le crédit à l’habitat. La banque a été l’une des plus agressives sur ce marché ces dernières années.

«La finalité n’est pas seulement des gains de part de marché. Même en étant agressif sur les taux, nous améliorons notre marge d’intérêt en partie parce que nous améliorons l’équipement de nos clients», relève Baldomero Valverde, président du directoire de Crédit du Maroc.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc