Société

Tibu lance l’insertion professionnelle par le sport

Par Karim Agoumi | Edition N°:5357 Le 25/09/2018 | Partager
Une trentaine de jeunes transformés en coachs de vie sportifs
Un programme sur 18 mois et une bourse de 1.500 DH
Les journalistes dans la peau de basketteurs
tibu_057.jpg

Tibu Maroc vient d’organiser un évènement particulièrement original qui a permis à plus d’une trentaine de journalistes de se glisser dans la peau de basketteurs et d’être coachés par les experts de ses différents centres. Un moyen de sensibiliser la presse à l’impact de ce sport sur la société et de dévoiler ses différents messages implicites facilitant considérablement l’intégration sociale et l’insertion professionnelle (Ph. Jarfi)

Initier les journalistes à la balle orange en les glissant dans la peau de basketteurs pour leur faire prendre conscience de son impact sur notre société. C’est le concept particulièrement original de l’évènement «Sa7afa La3ba Basket», récemment organisé par Tibu Maroc, au Palmeraie Country Club à Casablanca.

Une manifestation qui a permis à la presse de découvrir les messages et les valeurs de ce sport, et d’expérimenter physiquement le travail de l’ONG sur le terrain, tout en découvrant par la même occasion ses futurs projets.

Plus de 36 journalistes se sont ainsi prêtés au jeu pendant près d’une heure sous un soleil de plomb. Habillés spécialement aux couleurs de Tibu, ils ont été coachés par une quinzaine de coachs expérimentés de l’organisation, dans une ambiance chaleureuse et bon enfant.

Au menu, des ateliers ciblés les entraînant tour-à-tour à maîtriser dribble, passes, tirs et autres lay-up. Mais pas seulement! En plus de l’aspect purement technique, les quelques dizaines de novices représentant la presse ont également pu découvrir l’envers du décor, et notamment la philosophie du groupe qui emprunte ses bases à la méthode «triple menace», pratiquée dans les centres internationaux.

«Notre enseignement sportif n’est pas fortuit. Nous tentons continuellement d’inculquer à nos jeunes les messages stratégiques et profonds transmis lors d’un match de basket», explique ainsi le président du groupe Mohamed Amine Zariat.

Ainsi, le tir représente la vision que l’on souhaite atteindre, la passe symbolise la notion d’échange mutuel essentielle pour développer l’inclusion sociale, ou encore,  nouer des liens. Le dribble, lui,  exprime le leadership ainsi que la persévérance du joueur. Un moyen de faire comprendre à tous que le basket n’est pas qu’un simple sport, mais un véritable libérateur social.

Enfin, les journalistes ont à leur tour joué le rôle de coachs et retransmis leur apprentissage à une quinzaine d’enfants provenant de différents centres Tibu. «Ecoutez votre coach mais surtout respectez-le», ou encore,  «jouez pour assurer votre avenir», faisaient ainsi partie des nombreux conseils prodigués par les «journalistes basketteurs».

La manifestation, qui a également permis de dévoiler les projets de Tibu Maroc, ne compte décidément pas s’arrêter en si bon chemin. L’ONG prévoit de lancer, en janvier prochain, un programme innovant d’insertion professionnelle par le basket. Y participeront près de 30 jeunes âgés entre 18 et 25 ans n’ayant pas le bac et inemployables.

Objectif: transformer ces derniers en coachs de vie par le sport. Les candidats bénéficieront d’une bourse de 1.500 DH ainsi que d’un programme complet d’une durée variant entre 12 et 18 mois. Ce dernier inclura une formation technique au basket mais également des cours de langues et de management, ainsi qu’un volet spécifiquement dédié à l’apprentissage du leadership et au développement personnel.

Un programme à l’issue duquel les bénéficiaires pourront rejoindre des écoles privées en tant qu’animateurs sportifs, ou encore,  intégrer des entreprises spécialisées dans le milieu sportif, dont notamment le groupe Décathlon.  Un moyen efficace pour ces jeunes de sortir de la précarité et de se frayer une place de premier choix sur le marché de l’emploi.

Autre projet tout aussi intéressant prévu par Tibu durant 2019, la création de quatre terrains de basketball au sein du quartier Ain Sebaâ de Casablanca. Un programme axé sur un fonds d’1,2 million de DH accordé par l’INDH, et qui devrait permettre à près de 6.500 jeunes de suivre un programme complet d’initiation au basket,  comportera des ateliers d’entraînement poussés ainsi que  l’organisation de tournois et de matchs saisonniers. Bon nombre d’autres terrains seront construits à l’horizon 2021 à Casablanca et dans plusieurs autres villes du Royaume.

Déjà 16 centres opérationnels au Maroc

Tibu Maroc en a parcouru du chemin depuis 2015. L’ONG a créé pas moins de 16 centres formant à la balle orange. Au total, près de 1920 jeunes ont pu profiter de son enseignement et devenir ainsi joueurs de basket professionnels. 88% des bénéficiaires du groupe ont pu obtenir de meilleures notes scolaires grâce à cet apprentissage. L’organisme a, par ailleurs, lancé depuis 2012 des évènements et projets sportifs originaux, tels que la Tibu Handibasket School, la première école de basket marocaine destinée aux personnes en situation de handicap,  ou encore, les camps d’été, dont la 8e édition est prévue en 2019.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    courrier@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc