×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Tourisme: Plus de 5 millions d’arrivées en 6 mois

    Par Amin RBOUB | Edition N°:5332 Le 09/08/2018 | Partager
    La tutelle table sur 12 millions de touristes cette année
    Hausse à 2 chiffres des arrivées en juin dernier
    31,2 milliards de DH de recettes au 1er semestre

    5,1 millions de touristes sont arrivés au Maroc durant le premier semestre. A fin juin dernier, la progression des arrivées aux frontières aura été de 10% par rapport à la même période en 2017. Globalement, les principaux marchés émetteurs ont enregistré une hausse sur cette période de 6 mois.

    C’est le cas notamment de l’Italie (+18%), l’Allemagne (+13%), la France (+10%), la Hollande (+8%), ou encore le Royaume-Uni (+7%) et l’Espagne (+6%). En revanche, les arrivées des MRE ont enregistré une faible hausse d’à peine 1%.  Sur le seul mois de juin, la hausse des arrivées aura été de 18%. Par marché émetteur, pratiquement tous les pays ont réalisé une progression à deux chiffres.

    Les ressortissants américains (Etats-Unis) sont montés à plus de 34% (de hausse en termes d’arrivées). L’Italie a réalisé une progression de 27%. Pour sa part, la France a fait 20% de plus par rapport à juin 2017. S’ensuivent l’Espagne (+15%), l’Allemagne (+15%), la Belgique (+11%) ou encore le Royaume-Uni (+11%). Sur le seul mois de juin, les MRE ont progressé de 10%.

    Sur les nuitées, le parc global des établissements d’hébergement classés a enregistré une hausse de 10% en 6 mois. Force est de constater que les deux pôles touristiques (Marrakech et Agadir) ont à eux seuls absorbé 60% du volume global des nuitées, avec une hausse respective de 12 et 10%. S’ensuivent Fès, Rabat et Tanger qui ont affiché des hausses respectives de 20, 14 et 12%. 

    Sur le seul mois de juin, le volume global des nuitées dans les hôtels classés a connu une hausse plus significative de 33%. Par ville, les établissements d’hébergement de Rabat, Fès, Tanger et Marrakech ont enregistré la plus forte progression, soit respectivement + 65%, +50%, + 47% et +43%. Viennent juste après Agadir et Taghazout, Casablanca, ou encore Saïdia-Oujda qui ont réalisé des performances respectives de 28 et 19%.

    Côté recettes générées par les flux de touristes, elles se sont élevées à 31,2 milliards de DH en 6 mois, contre 27 milliards à la même période l’an dernier (soit une variation positive de 15,2%).

    En juin dernier, les recettes voyages en devises ont atteint 4 milliards de DH. Soit une hausse de 16,6% par rapport au même mois en 2017.

    «Colère royale»

    Malgré les chiffres plutôt satisfaisants au terme des 6 premiers mois, il va sans dire que la tutelle devra revoir la stratégie du Tourisme, de manière à apporter des réajustements, recadrer le Plan Azur, régler d’urgence les problèmes de RAM (avec les pilotes) qui portent un coup dur à l’image du pays... pour pouvoir atteindre l’objectif des 20 millions d’arrivées. Invité au club de L’Economiste, le chef du Gouvernement a rappelé «la colère royale lors d’un conseil de ministres autour du mauvais déploiement de la stratégie 2020 du tourisme». Et d’ajouter: «le problème est dans la mauvaise application de la stratégie, le pilotage de la Vision...» Il va falloir redynamiser la machine à travers les différentes pièces du puzzle.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc