Economie

Le poulet américain arrive!

Par Abdelaziz GHOUIBI | Edition N°:5332 Le 09/08/2018 | Partager
Un contingent de 9.000 tonnes ouvert à l’importation en franchise de droits de douane
Volaille entière, cuisses, ailes et viande désossée bientôt sur les rayons de la grande surface
Seuls les produits congelés sont admis avec garantie halal
poulet_usa_032.jpg

La viande de volaille américaine sera bientôt dans nos assiettes. Poulets et dindes entiers, cuisses et ailes et viande à base de volaille désossée non mécaniquement seront importés des Etats-Unis. Le tout, en congelé.

L’ouverture du marché marocain à ces produits s’inscrit, bien évidemment, dans le cadre de l’accord de libre-échange signé entre les deux partenaires le 15 juin 2004 et entré en vigueur le 1er janvier 2006.

Cet accord accordait au Maroc un délai de grâce d’une décennie pour l’import des produits de volaille. Normalement, l’ouverture des quotas devait intervenir dès l’année 2016. Seulement, il a fallu négocier les conditions sanitaires relatives au traitement et l’acheminement des produits.

Le ministère de l’Agriculture et les représentants de l’United State Trade Représentatives (USTR) ne sont parvenus qu’en mai 2018 à la conclusion de manière concertée du contenu du certificat sanitaire qui devra accompagner toute importation de viande de volaille et des produits à base de viande de volaille originaires des Etats-Unis.

Les achats de ces produits peuvent être réalisés dans le cadre des contingents (en franchise de droits et taxes douaniers) ou hors contingents soumis à des concessions tarifaires (voir tableau ci-contre).

Au total, le contingent porte sur 8.958 tonnes, soit 1,3% de la consommation nationale de ces produits qui sont commercialisés, pour l’essentiel, dans des magasins de grande surface. Chez les professionnels marocains, on ne redoute pas une concurrence. Hors quota tarifaire, les produits américains sont frappés de droits et taxes dépassant les 80%. Pour les cuisses et ailes de volailles, le taux s’élève à 106%.

A noter toutefois que le poulet américain de qualité supérieure (2kg ) est vendu en Europe à moins de 2 euros la pièce.

Pour les importateurs, la répartition profite au plus diligent. C’est donc le principe du premier venu, premier servi. L’opération sera prise en charge par  l’administration des douanes et impôts indirects (ADII).

Ainsi, les importations au Maroc des viandes de volaille et des produits à base de viande de volaille congelés originaires des USA doivent être accompagnées, en plus du certificat sanitaire, d’une attestation d’abattage halal et doivent satisfaire les conditions déclinées dans l’avis aux importateurs des viandes de volaille et des produits à base de viande de volaille n° 443 du 06/ 08/ 2018 (www.agriculture).

Reste à savoir si les conditions sanitaires à l’arrivée au Maroc seront respectées. L’avis aux importateurs du ministère de l’Agriculture exige que «les viandes de volaille et les produits qui en sont issus doivent être stockés dans des entrepôts agréés par l’Onssa». Mais quid du passage par les ports et l’acheminement vers ces entrepôts et après vers les lieux de commercialisation? Autrement dit, quelle garantie pour que la chaîne de froid ne soit pas rompue.

En dehors des conditions techniques et sanitaires, le ministère de l’Agriculture précise également le contenu de l’étiquetage. Pour l’emballage en vrac, le paquet aura un logo halal sur l’extérieur de la boîte ou du carton. Pour ce qui est de la vente au détail, chaque emballage est étiqueté avec un logo halal mis en place par l’établissement de production d’origine.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc