Régions

Tanger se prépare à recevoir la légende Messi

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5313 Le 12/07/2018 | Partager
Le duel FC Barcelone-Séville se jouera au stade Ibn Batouta le 12 août prochain
La ville et son stade, habitués à ce genre de rencontre, parés pour l'évènement
messi_tanger.jpg
Ce n'est pas la première fois que la légende mondiale du football va disputer un match à Tanger. Le stade Ibn Batouta avait accueilli, en juillet 2012, une rencontre amicale entre le FC Barcelone et le Raja de Casablanca. Le 12 août prochain, FC Barcelone y affrontera Séville   (Ph. AFP)

Jouer la Supercoupe à Tanger suscite çà et là de bien nombreuses interrogations, dont une récurrente: la ville réussira-t-elle à gérer ce match de grande ampleur? Un tel événement délocalisé est un fait rarissime dans le foot espagnol et nul ne peut prédire avec exactitude ce qu’il pourrait provoquer comme réactions chez les «aficionados» des deux parties, le FC Barcelone et Séville. Déjà, les fans de cette équipe ont lancé un hashtag sur twitter s’opposant à l’organisation de cette rencontre le 12 août prochain à Tanger. Mais il s'agit de «raisons sportives», les supporters de l’équipe andalouse accusant la Fédération espagnole de foot de favoriser les intérêts du Barça. 
Quoi qu’il en soit, la proximité aidant, il est probable que ce soit ces mêmes supporters qui soient les plus nombreux (au-delà des 6.000 billets offerts par la Fédération de foot espagnole à chacune des deux équipes pour jouer à Tanger). A moins de trois heures de route (traversée du détroit incluse, une distance 3 fois inférieure à ce qu’ils auraient dû parcourir, s’ils avaient été obligés de jouer au Camp Nou à Barcelone), il est fort à parier que les supporters andalous seront présents en masse, d’autant plus qu’il sera possible d’acquérir les billets on-line. Des agences de voyages espagnoles auraient même déjà commencé à mettre en place des vols charters depuis Barcelone et Séville à destination de Tanger et offrir des packs incluant avion et hébergement. 
Au niveau des infrastructures sportives, Tanger a déjà fait ses preuves et n’a rien à envier aux grandes villes du sud de l’Espagne. Elle dispose d’un stade moderne, Ibn Batouta, inauguré en avril 2011 avec plus de 45.000 places extensibles à 60.000. Quelques mois après son entrée en service, il a réussi son baptême de feu en accueillant la 16e édition du trophée des champions qui opposait Losc Lille à l’Olympique Marseille. Près de 34.000 spectateurs ont assisté au match dont une grande majorité de supporters venus directement de France. Le succès est tel qu’en 2017, le trophée revient à Tanger et oppose le PSG à l’AS Monaco, une rencontre que suivront près de 44.000 spectateurs et à guichets fermés. 
Le stade Ibn Batouta a aussi accueilli une rencontre amicale entre le FC Barcelone et le Raja de Casablanca qui avait compté avec la participation de la star argentine Leo Messi en juillet 2012. La pelouse tangéroise est aussi le stade officiel de jeu pour l’IRT, actuellement champion national.
Au niveau de la capacité litière, Tanger dispose d'une nouvelle infrastructure hôtelière dépassant les 10.000 lits avec des enseignes de grande facture. Les hôtels classés de la ville ont accueilli en 2017 près d’un demi-million de touristes avec, à la clé, l’enregistrement d’un million de nuitées. 
En matière de sécurité, Tanger sait aussi bien faire. Pour rappel, la ville a déjà eu à canaliser des hordes de supporters, une maîtrise acquise au fil des rencontres et des derbys qui s'y sont tenus. 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc