×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Apple gagne contre les banques en Australie

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:4911 Le 05/12/2016 | Partager
Le constructeur refuse de donner accès à sa NFC réservée à l’usage d’Apple Pay
Les établissements bancaires continuent de boycotter ce service de paiement

Voici une décision qui va probablement faire jurisprudence. Apple vient de remporter une belle victoire judiciaire en Australie face aux principales banques du pays. La firme à la pomme qui y a introduit, il y a quelques mois, son service de paiement sans contact (Apple Pay) s’est heurtée à la résistance de quatre des plus importantes banques australiennes à savoir Commonwealth, Westpac, National Australia, and Bendigo and Adelaide. Celles-ci ont uni leurs forces pour pouvoir accéder à la puce NFC de l’iPhone, exclusivement réservée à l’usage d’Apple Pay dans les boutiques.

Examen minutieux du dossier

Les établissements bancaires espéraient qu’Apple leur permette d’avoir leur propre service de paiement sans contact disponible sur l’iPhone. Ils éviteraient de cette manière les frais d’Apple Pay. Ils se sont, pour ce faire, tournés vers l’autorité de la concurrence australienne pour imposer à la firme américaine d’entrer en négociation directe avec elles. Chose à laquelle, l’Australian Competition and Consumer Commission (ACCC) a répondu par la négative après un examen minutieux du dossier. L’autorité estime que les bénéfices d’un tel accord «sont pour l’instant incertains et pourraient être limités». Pour Apple, l’accès de la puce NFC de l’iPhone à des tiers (comme les banques) pourrait être préjudiciable. Le groupe met officiellement en avant des arguments comme la sécurité et le respect de la vie privée notamment pour interdire l’accès à sa puce NFC. Autant être honnête, c’est surtout un moyen de pousser Apple Pay. Officieusement, la firme veut évidemment développer son nouveau service.
Apple Pay est, pour rappel disponible en Australie depuis un an, mais avant cette décision, seule une poignée de banques étaient partenaires. Aujourd’hui, la situation n’est toujours pas résolue.

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc