×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Archives prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière Membres de L'Economiste Qui sommes-nous

L'Edito

Dégradant

Par L'Economiste| Edition N°:1664 Le 17/12/2003 | Partager

Saddam Hussein a enfin été arrêté. Cela met définitivement un terme à un régime particulièrement sanguinaire. Mais y avait-il besoin de diffuser des images aussi humiliantes que celles qui l’ont été.Il est clair que les autorités américaines ont délibérément choisi ces images particulièrement dégradantes. En fait, le public arabe et musulman ne pouvait que se sentir profondément humilié, et c’était probablement le but recherché. On se rappelle les prisonniers de Guantanamo qui, également, ont eu à subir un traitement aussi dégradant, et les images humiliantes qui ont été diffusées.Les Américains lorsqu’il s’agit de prisonniers arabes ou musulmans semblent ne plus s’embarrasser des notions de dignité et de droits de l’homme. Bien au contraire.Cette approche de l’image des prisonniers avait été développée depuis les années 60 par Israël, qui considère qu’il faut non seulement vaincre les Arabes mais surtout humilier les vaincus de manière à tuer toute velléité de résistance. Les Américains se sont donc approprié l’approche israélienne.Incontestablement, c’est du racisme qui ne se cache pas. L’empire américain tel qu’il se construit sous nos yeux reprendrait-il les thèses racistes à l’égard des Arabes et des musulmans? Ce serait une grossière erreur, car elle supposerait que le monde arabe dans son entier est à traiter en ennemi. Tout autre discours politique ne serait que de façade. Cette démarche américaine est en train de créer le terreau du terrorisme. C’est de la provocation à l’égard même des plus modérés et des plus modernistes d’entre nous.Adelmounaïm DILAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc