×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Valeurs

Par L'Economiste| Edition N°:1032 Le 05/06/2001 | Partager

Aujourd'hui, le Maroc fête le Mawlid, une célébration qui sollicite les consciences, pour voir si elles n'ont pas perdu un peu de leurs exigences.Le Ministère des Droits de l'Homme ainsi que celui de l'Education nationale sont en train de réviser les manuels scolaires. Ils veulent les mettre à niveau des valeurs universelles des droits de l'homme et donc ôter ce qui peut pousser les générations montantes à croire que les femmes, les Noirs, les juifs... sont des êtres inférieurs, à accepter passivement l'idée que ces générations montantes peuvent être exploitées au nom de leur propre origine sociale. En résumé, il s'agit de préparer les enfants à une autre vision du monde et de leur place dans ce monde que celle qui est encore trop facilement admise par leurs propres parents.C'est une oeuvre colossale et un travail de fourmi en même temps, qui prend beaucoup plus de temps que l'on ne l'imaginait au départ, car justement les promoteurs de cette mise à niveau des valeurs ne veulent pas reproduire la schizophrénie ambiante qui veut que l'on fasse souvent le contraire des principes que l'on affiche.Cependant, schizophrénie il y a encore. C'est ainsi que la même société qui entreprend cette tâche reste totalement silencieuse face aux sollicitations de l'actualité.C'est ainsi que la décision afghane de faire porter aux non-musulmans un signe vestimentaire distinctif a suscité peu, sinon pas du tout de réactions au Maroc. Notre société doit réagir chaque fois que les valeurs fondamentales qu'elle veut promouvoir sont agressées quelque part. Elle doit réagir encore plus fort lorsque l'agression prétend s'exercer au nom de l'islam. Il ne faut pas laisser aux incultes le primat de la parole. Le Maroc doit être fier de son Ijtihad et doit avoir le souci de le promouvoir chez lui et à travers le monde.Abdelmounaïm DILAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc