×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Plafond

Par L'Economiste| Edition N°:829 Le 10/08/2000 | Partager

CELUI qui est incompétent à traiter de problèmes sérieux s'occupe à des problèmes futiles. C'est dans le "Principe de Peter", un petit classique du management, qui montre l'incompétence partout comme la règle et non pas l'exception. Par exemple, un industriel ou un banquier qui n'excelle plus dans son métier va bâtir un nouveau siège. Nous avons beaucoup de beaux sièges.Sur la CNSS, tous les administrateurs et enquêteurs du Parlement ont atteint ce niveau d'incompétence, si l'on en juge d'après la dernière idée: augmenter le plafond. Voilà de quoi occuper le patronat qui va crier à l'augmentation des charges et les syndicats qui vont croire à une amélioration de la couverture sociale. Tout cela va créer une zizanie comme l'augmentation du Smig, dans le textile.Le vrai problème n'est pas de passer ce plafond de 5.000 DH à 5.500 ou 8.000 DH, mais ce que la Caisse fait de cet argent, prélevé sur les salariés et entreprises. Et là, c'est le brouillard, encore très épais: huit ans sans conseil, des comptes non certifiés, des marchés douteux, des polycliniques sans base légale, des milliers d'employés non déclarés, un gros détournement devant la justice... La compétence des administrateurs est d'y voir clair dans ce brouillard, de demander des sanctions, de ramener les fonds ou d'assumer publiquement un pardon du passé. Mais dans ce cas, passer l'éponge est difficile alors que les abus à la CNCA et au CIH sont devant la justice. Il s'agit en plus de l'argent qui devait alimenter de maigres pensions de vieillesse, de maladie ou des allocations familiales.Augmenter le plafond de la CNSS, c'est nous dire: "Vous ne savez pas ce que j'ai fait de votre argent par le passé et vous m'en donnerez plus dans le futur".Prendre autrui pour naïf est un autre signe d'incompétence.Khalid BELYAZID

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc