×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Modestie

Par L'Economiste| Edition N°:1894 Le 10/11/2004 | Partager

Pour la deuxième année consécutive, le tourisme va enregistrer une croissance quatre fois supérieure à celle de l’activité économique globale. C’est ce qui se dégage des indications partielles à fin septembre: les flux d’arrivées sont en hausse de 17%. Idem pour les nuitées, qui constituent l’indicateur pertinent de l’exploitation des entreprises hôtelières. Peu de secteurs aujourd’hui peuvent se targuer d’une telle performance. La plupart des opérateurs constatent avec bonheur qu’ils ont été très modestes dans leurs prévisions. Tant mieux, pourvu que ça dure. Cette dynamique est particulièrement intense sur la France, premier fournisseur de clients à l’industrie touristique marocaine. La barre psychologique du million de touristes devrait être franchie en 2005 sur ce marché. Reste les autres marchés, et l’absence aujourd’hui sur l’Allemagne, le plus grand émetteur de tourisme international. Et c’est là où se situe le challenge à relever. Il faut donc rester modeste, comme disent les coachs de foot après une victoire de leur équipe, et travailler nos failles. L’embellie actuelle ne doit pas masquer nos carences qui, pour certaines, ont un caractère quasi structurel. L’absence d’un champion national (ce n’est pas l’effet de mode) dans le circuit international de distribution -à l’inverse de ce qu’ont formidablement réussi les Turcs- la faiblesse des budgets de promotion et surtout le déficit en infrastructures de loisirs placent la destination dans une position de fragilité. Le touriste est exactement comme un téléspectateur et n’hésite pas à zapper si le programme ne lui plaît pas.S’il veut asseoir la croissance durable de son activité, le Maroc doit se doter d’un système de loisirs qui fonctionne. Il ne faut pas qu’il devienne une “destination dortoir”.Abashi SHAMAMBA

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc