×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste
  • prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière Membres de L'Economiste Qui sommes-nous

  • L'Edito

    Laâm zine

    Par L'Economiste| Edition N°:1083 Le 20/08/2001 | Partager

    Le Premier ministre aime la presse étrangère. Il s'en sert pour s'adresser aux Marocains. Après des interviews ici et là, le chef du gouvernement s'est fendu d'un long article sur la transition marocaine dans le quotidien espagnol El Païs, lundi 13 août. Les journaux de son parti l'USFP l'ont reproduit en version espagnole, arabe et française. Le Premier ministre y brosse un tableau qui rappelle curieusement la politique de «laâm zine», en vogue par le passé et critiquée par son parti. Pourtant, les indicateurs sont au rouge: le chômage augmente, la pauvreté s'étend et les disparités sociales s'accentuent. Face à cette situation préoccupante, le gouvernement est totalement absent. Abderrahman Youssoufi évo-que la préparation de projets de loi alors que son gouvernement en parle depuis plus de deux années sans pouvoir les mettre au monde. Il énumère des textes comme le code électoral, la charte des collectivités locales… La liste est longue.Les thèmes abordés par le Premier ministre relèvent de la politique intérieure. Mais est-ce ce qui intéresse l'opinion publique espagnole? Elle est concentrée sur la question de l'heure: l'application de la loi sur l'immigration en vigueur depuis le 1er août et les menaces d'expulsion qui pèsent sur des milliers de clandestins. En Espagne, des Marocains multiplient les initiatives pour obtenir la régularisation de leur situation. Au Maroc, des jeunes, p1ar centaines, désespérés, continuent de se jeter en mer dans des patéras pour gagner l'Espagne. Ils sont conscients que la mort les guette. Les cadavres de nombreux de leurs semblables jetés régulièrement sur les côtes ne les dissuadent pas. Que fait le gouvernement pour stopper ces séquences macabres?Mohamed CHAOUI

    Chère lectrice, cher lecteur,

    L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
    Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

    Mot de passe oublié?
    CAPTCHA
    This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
    ABONNEZ-VOUS

    Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
    Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc