×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste
  • prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière Membres de L'Economiste Qui sommes-nous

  • L'Edito

    L'éditorial

    Par L'Economiste| Edition N°:307 Le 04/12/1997 | Partager

    Les élections au suffrage indirect à la deuxième Chambre du Parlement marquent l'aboutissement du processus de renouveau législatif. Ensuite il faudra bien se mettre au travail, à commencer par la composition du nouveau gouvernement. Certes, il s'agit là de la compétence exclusive de sa Majesté le Roi. Néanmoins, le nouveau gouvernement devra aller devant le Parlement pour obtenir son investiture.
    Il faudra donc qu'il bénéficie d'un appui majoritaire. Ce sont les règles de la démocratie parlementaire. Le débat sur les alliances politiques est de plus en plus ouvert. La carte politique objective ne serait pas ce qu'elle paraît être. Les alliés d'hier ne seront pas forcément les alliés de demain.

    C'est vrai qu'en politique tout est possible. Cependant, il faut prendre garde à ne pas réduire l'exercice à la réalisation d'un cocktail dont les éléments n'auraient pour intérêt commun que l'exercice du pouvoir.
    La constitution d'une coalition gouvernementale doit d'abord signifier la réalisation d'une équipe qui gagne et fait gagner le pays. Les Marocains ont démontré qu'ils ne veulent pas d'une coalition qui serait principalement préoccupée de sa propre survie.
    Nous sommes en droit d'attendre des partis politiques, une fois les élections finies, qu'ils mettent de côté leur ressentiment les uns envers les autres ainsi que leur vieilles querelles. Ils doivent penser maintenant à proposer des formules de coalition innovante, de manière à ce que le prochain gouvernement puisse gérer effectivement le pays avec le maximum de chances de succès.

    Abdelmounaïm DILAMI

    Chère lectrice, cher lecteur,

    L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
    Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

    Mot de passe oublié?
    CAPTCHA
    This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
    ABONNEZ-VOUS

    Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
    Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc