×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

L'éditorial

Par L'Economiste| Edition N°:404 Le 21/12/1998 | Partager

Devant la gravité de ce qui se passe actuellement en Irak et ses implications, il est impossible de garder encore le sens de la nuance et de faire des distinguos subtils.
Les bombardements contre ce pays, après près d'une décennie d'embargo, vont avoir les conséquences les plus néfastes sur ce qui commençait à se dessiner comme étant l'idéologie du XXIème siècle. Une idéologie fondée sur l'universalisation des valeurs, à travers le respect des droits de l'Homme, la généralisation de la démocratie pluraliste et la globalisation de l'économie.
Le cynisme déclaré par les bombardements de l'Irak jette le doute sur la viabilité de l'ensemble. Cynisme au niveau des fondements de l'action, cynisme au niveau de la manipulation diplomatique, puisqu'il est clair que les observateurs internationaux recherchaient délibérément l'incident. Cynisme aussi dans la méthode: bombarder de loin, sans risque, entre l'apéritif et le dîner. Cynisme encore, et monstrueux, puisque l'opération cherchait à brouiller les cartes au moment où la procédure de destitution de Bill Clinton s'enclenchait.

En fait, la Présidence des Etats-Unis se préoccupe-t-elle encore de ce que nous pouvons penser? Pour elle, les idéaux qui s'annoncent comme étant ceux du XXIème siècle ne seraient-ils que du brouillard pour habiller un esprit dominateur? Des pays comme le Maroc et d'autres encore, attachés aux principes et idéaux qui fonderont le XXIème siècle, ne doivent pas admettre le crime contre l'Humanité qui s'est commis en Irak. Il ne faut pas laisser la politique à courte vue, quelle que soit la puissance de son initiateur, détruire les aspirations de l'Humanité toute entière.

Abdelmounaïm DILAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc