×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

L'éditorial

Par L'Economiste| Edition N°:40 Le 30/07/1992 | Partager

Juillet est le mois où se monte le projet de Loi de Finances pour l'année suivante. Cette année, les aspects sociaux sont renforcés dans les directives budgétaires, mais la contrainte globale demeure le redressement des finances publiques pour la fin 1993.
Qu'il faille maintenir la rigueur, personne ne le conteste.
Néanmoins, un ensemble de pressions, d'interventions, recommandations se nouent autour du Ministère des Finances: toutes les dépenses sont plus urgentes les unes que les autres et chacun rajoute à son dossier le nombre d'emplois espéré, rallonge le paragraphe "avantages sociaux",... En un mot, chacun accommode ses projets au goût du jour.
Ces comportements montrent que nos administrations ont le sens de la compétition, ce qui, a priori, serait plutôt positif si on avait une raisonnable certitude que l'évaluation des dépenses est rationnellement faite.
La rationalité absolue n'existe pas, certes; cependant, il existe dans nos administrations de bonnes expertises en matière d'analyse de projets, au point que certaines procédures d'évaluation mises au point au Maroc ont été jugées suffisamment intéressantes pour être transférées chez une institution comme la Banque Mondiale.
L'argument de la difficulté intrinsèque de l'évaluation d'un projet public ne tient donc pas, bien qu'il soit encore évoqué par des administrations retardataires. Il faut bien savoir que cet argument a le don de faire sursauter d'indignation les entreprises et les citoyens. Ils ont raison: ce sont eux qui payent.
Cette année la rationalisation des dépenses publiques prend un relief particulier: nous sommes en campagne électorale, et il n'est pas improbable que le gouvernement, qui prépare le projet de Loi de Finances, ne soit pas celui qui aura à le défendre.

L'ECONOMISTE

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc