×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste
  • prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière Membres de L'Economiste Qui sommes-nous

  • L'Edito

    L'éditorial

    Par L'Economiste| Edition N°:465 Le 17/03/1999 | Partager

    Quand on ne peut donner des ordres, il faut pouvoir convaincre par son leadership.
    Nos ministres auraient bien voulu donner deux ordres aux chefs d'entreprise: "Investissez!" et "recrutez!". Car là sont leurs deux casse-têtes, et liés de surcroît. Or, "l'emploi ne se décrète pas", comme disait M. El Malki au CNJA, et encore moins l'investissement.
    Le premier problème du pays est aujourd'hui de forcer une relance, qui n'a plus de prétexte pour attendre: pluie, fin de Ramadan, baisse de taux d'intérêt, activation de la Justice, amnistie fiscale...Tout est arrivé.

    Bien sûr, il y aura toujours les pessimistes professionnels, champions de "rien ne marche", "tout est pourri"; de ceux là, il ne viendra rien. Ils sont incompétents pour l'époque, juste bons à nous rabâcher l'heureux temps de la protection, des subventions et des exonérations fiscales.
    Mais il y a tant d'autres petits et grands entrepreneurs qui ont des moyens, des idées, qui voudraient bien, mais que les discours des ministres et leurs premières mesures n'ont pas convaincus d'agir. Il y a une attente (encore une) d'un grand phénomène tracteur, qui provoque l'enthousiasme, de grands travaux, des mobilisations sectorielles..., qui rallume l'enthousiasme dans les affaires. L'économie attend des politiques du leadership. L'entreprise retourne cette méthode de conduite des hommes contre le monde politique auquel elle l'a empruntée.
    En réponse, les politiques se vantent de bien "gérer" leurs secteurs respectifs, comme s'ils étaient de simples hommes d'affaires.

    Khalid BELYAZID

    Chère lectrice, cher lecteur,

    L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
    Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

    Mot de passe oublié?
    CAPTCHA
    This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
    ABONNEZ-VOUS

    Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
    Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc