×
Gisement
Gisement Par Mohamed Ali Mrabi
Le 12/07/2024

Comment compter plus et mieux sur les Marocains du monde? La question mérite d’être posée vu l’énorme potentiel encore sous-exploité. Au moment où le Maroc lance une... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter

Réduction de la pauvreté multidimensionnelle : Béni Mellal-Khénifra et Fès-Meknès à la traîne

Par L'Economiste| Le 22/06/2024 - 18:10 | Partager
Réduction de la pauvreté multidimensionnelle : Béni Mellal-Khénifra et Fès-Meknès à la traîne

La réduction de la pauvreté multidimensionnelle a concerné toutes les régions du Royaume durant les deux dernières décennies, à l'exception de Béni Mellal-Khénifra et Fès-Meknès. Selon le HCP, ce fléau a considérablement baissé dans toutes les régions durant les deux dernières décennies, particulièrement à Tanger-Tétouan-Al Hoceima, dans L'Oriental, à Rabat-Salé-Kénitra, au Souss-Massa, à Casablanca-Settat, à Marrakech-Safi et au Darâa-Tafilalet, où la baisse annuelle moyenne a dépassé 10%. Malgré cette baisse, deux régions demeurent plus pauvres en 2022, affichant des taux de pauvreté multidimensionnelle à deux chiffres, à savoir Béni Mellal-Khénifra (11,6%) et Fès-Meknès (10,4%), relève ainsi le HCP.

Par ailleurs, l'enquête révèle que la pauvreté monétaire est la principale source de la pauvreté multidimensionnelle et explique plus de la moitié de la prévalence de cette pauvreté (52%) en 2022, contre 37,8% en 2014. Quant aux privations en termes d’accès aux services sociaux de base (eau, électricité et assainissement) et aux déficits sociaux en éducation, ils contribuent respectivement à hauteur de 25% et de 23% à la pauvreté multidimensionnelle en 2022.