×
 Merci!
Merci! Par Meriem OUDGHIRI
Le 07/12/2022

L’Histoire s’est écrite sous nos yeux. Celle qui a fait soulever tout un peuple. Celle qui a donné de l’adré­naline. Celle qui a montré la combativité et le souffle d’une... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Lafit: "La phase III de l'INDH va redoubler d'efforts pour soutenir le système éducatif"

Par L'Economiste| Le 19/09/2022 - 15:29 | Partager
Lafit: "La phase III de l

Le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftif, a indiqué, lundi à Skhirat, que la troisième phase de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH), "qui a réalisé un saut qualitatif grâce à l'orientation de ses interventions vers le volet immatériel du développement humain", va redoubler d'efforts pour soutenir le système éducatif national.

S’exprimant à l’ouverture des 2es Assises nationales du développement humain organisées sous le haut patronage royal, M. Laftit a assuré que la question des apprentissages, en tant que levier de valorisation du capital humain, est une problématique qui interpelle tout un chacun. Elle "requiert tout l'intérêt et l'attention nécessaires, particulièrement de la part des intervenants institutionnels, des familles, de la société civile, des conseils élus et du secteur privé, afin d'aboutir à des solutions efficaces permettant d’améliorer le niveau d'acquisition par les enfants des connaissances de base, de faciliter leur intégration dans la vie pratique et de contribuer efficacement au développement du Royaume", a-t-il souligné. Le ministre a ainsi estimé que cette problématique représente, à l'heure actuelle, l’un des défis majeurs pour plusieurs pays compte tenu des déficits enregistrés. Au Maroc, la question de la déscolarisation et le déficit dans les apprentissages pour les enfants scolarisés de moins de 10 ans ont impacté l'indice du développement humain qui n’a pas dépassé 50%, a aussi déploré le ministre.

Depuis son lancement, a toutefois souligné Laftit, l'INDH a contribué à la création et à la gestion des Maisons de l'étudiant et de l'étudiante, à l'acquisition d'une flotte de bus de transport scolaire dans le but d'améliorer les conditions de scolarisation et d'assurer un meilleur accès aux établissements d'enseignement. Elle a aussi contribué à dispenser des cours de soutien scolaire gratuits aux élèves du primaire dans les milieux rural et péri-urbain afin de renforcer les compétences de base et d'améliorer l'apprentissage des mathématiques et de la langue française. A cela s'ajoute l'initiative royale "Un million de cartables" qui profite annuellement à plus de 4,5 millions d'enfants.