×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Dividende

Par L'Economiste| Edition N°:4488 Le 23/03/2015 | Partager

Les premiers chiffres sur le recensement apportent un démenti cinglant aux fabulations sur la population marocaine. Qui n’a pas entendu parler de prévisions fantasmagoriques de 35 millions, voire de 40  millions d’habitants?  Nous ne sommes finalement que 33,8 millions. Sur plusieurs  fronts, il y a sans doute de vrais-faux scoops établis par plusieurs enquêtes et modèles statistiques: baisse de la fécondité, réduction de la taille des familles, polarisation démographique dans certaines régions...
Sur d’autres en revanche, le HCP détruit pas mal de préjugés. A Commencer par la taille des villes. Avec 3,35 millions d’habitants, par exemple, Casablanca n’est un monstre que par son urbanisme et sa circulation, pas encore par sa population, somme toute modeste.  N’en déplaise aux  partisans de la théorie du complot statistique, la tendance baissière du dénominateur, laquelle, rapportée à plusieurs numérateurs (croissance, santé, éducation..), peut doper les indicateurs de développement, réaffirme bel et bien la transition démographique dans le contexte marocain.  
Au-delà, ces résultats actualisés sur la dynamique des populations doivent donner lieu à des interrogations légitimes sur les bilans et les réajustements des politiques publiques. On le sait, cette transition charrie  des opportunités de dividende démographique mais des défis aussi.
Dividende en ce sens qu’elle réduit la pression sur les besoins sociaux et permet en principe  de réallouer les marges financières qui en découlent à des investissements productifs.
Défis dans la mesure où le vieillissement de la population nourrit d’autres pressions,  celles des prises en charge des inactifs et de raréfaction des ressources des actifs, comme en témoigne la crise des retraites. C’est cette autre réalité du recensement qu’il faut savoir négocier...
Mohamed Benabid
 

Mohamed Benabid

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc