×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Rachid Lazrak est universitaire. Il exerce actuellement l’activité de conseil juridique et fiscal. Il est l’auteur du livre «Le contentieux territorial entre le Maroc et l’Espagne». Il a été membre de la délégation marocaine à l’ONU en 1974 et 1975. Il a également été membre de la délégation qui a défendu le dossier du Sahara devant la Cour internationale de justice de La Haye en 1975.(Ph. R.L.)

     

    Edition N° 5541 | Le 24/06/2019
    Dans l’épisode précédent Les chrétiens, toutes tendances confondues, représentent aujourd’hui un peu plus de deux milliards de personnes (2,419 milliards exactement selon une estimation faite dans le courant de l’année 2015), soit le tiers de la population mondiale, dont les catholiques pour 1,272 milliard, suivis des protestants pour 863,9 millions et les orthodoxes pour 283,1 millions. Ces...
    Edition N° 5507 | Le 02/05/2019
    Depuis le début, il y a une volonté délibérée de rattacher les assises de la fiscalité qui se tiendront début mai au nouveau modèle de développement. Le problème est que ce nouveau modèle n’existe pas encore pour pouvoir imaginer la meilleure des fiscalités qui  pourrait lui convenir. En fait, un système fiscal est un ensemble de mécanismes que l’on peut adapter à n’importe quel modèle de...
    Edition N° 5253 | Le 17/04/2018
    L’affaire du Sahara dure depuis 44 ans sans qu’elle trouve «une solution mutuellement acceptable par les parties», selon la terminologie de l’ONU. Le problème est que l’ONU veut résoudre cette affaire en recourant à des concepts qu’ignore le droit international comme les «parties concernées» ou «parties intéressées», alors qu’il n’y a, en réalité, que deux parties concernées: le Maroc et l’...
    Edition N° 5202 | Le 05/02/2018
    La loi de finances pour l’année budgétaire 2018 a institué pour la première fois au Maroc la demande de consultation fiscale préalable, appelée «rescrit fiscal» (tax rulling, en anglais), répondant ainsi à une demande de nombreuses organisations professionnelles. C’est une pratique très répandue dans de nombreux pays et, notamment, dans les pays de l’Union européenne où 22 Etats la mettent en...
    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc