×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Courrier des Lecteurs

Prix du gros en Octobre: Légère baisse

Par L'Economiste | Edition N°:60 Le 31/12/1992 | Partager

L'INDICE des prix du gros a reculé de 0,3% au cours du mois d'Octobre 1992 comparativement au mois de Septembre de la même année. Il s'est situé à 306,8, contre 307,6 pour le mois précédent. Cette baisse résulte globalement de l'indice des prix agricoles dont le recul a atteint 1,2%, passant de 302,2 au mois de Septembre 1992 à 299,0 en Octobre de la même année. Les produits de l'élevage et de la pêche ont été à l'origine de la déflation observée dans le secteur agricole avec des baisses respectives de 5,1 et 9,3%. Cependant, ces dépréciations ont été amorties par des hausses plus ou moins importantes enregistrées au niveau des autres branches. Ainsi, les céréales et légumineuses sèches et les produits de l'arboriculture et de la viticulture ont ainsi connu les dérapages les plus élevés avec des hausses de 2,5 et 3,3%. L'indice des prix des cultures industrielles et oléagineuses et celui des cultures maraîchères avaient pour leur part légèrement augmenté de 0,2 et 0,5% respectivement, tandis que l'indice des prix des produits de la sylviculture restait stable à 360,6.

Pour ce qui est des prix industriels, ils ont observé une légère progression de 0,4%. L'indice des prix du gros de ce secteur a été mesuré à 312,0 en Octobre 1992, contre 310,8 en Septembre de l'égale année. Généralement, les indices de ce secteur n'ont pas connu une grande évolution. Les industries métallurgiques ont observé les plus fortes perturbations avec une hausse de 0,8% par rapport à Septembre. Viennent ensuite les industries alimentaires et l'énergie avec respectivement 0,4 et 0,3%.

En ce qui concerne la branche des industries alimentaires, le relèvement de l'indice des boissons et tabacs a atteint le cap des deux chiffres, passant de 328,7 au mois de Septembre 1992 à 362,1 en Octobre de la même année, soit une variation positive de 10,2%. Le relèvement des prix du tabac enregistré au cours du mois étudié est à l'origine de cette situation.

L'indice des autres industries légères et celui de la sous-branche habillement et textiles, pour leur part, se sont établis au même niveau qu'au mois de Septembre 1992, se fixant à 324,5 et 212,5 respectivement.

De manière générale, l'indice des prix du gros du mois d'Octobre 1992 s'est apprécié de 3,1% comparativement au même mois de l'année précédente.

Egalement, l'indice moyen des dix premiers mois de l'année 1992 a observé la même tendance, s'accroissant de 2,6% par rapport à l'indice moyen de l'égale période de l'année écoulée.

A D.N

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc