×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Les compagnies aériennes augmentent leurs tarifs

Par L'Economiste | Edition N°:1836 Le 19/08/2004 | Partager

. Réaction musclée à l'envolée du prix du carburant La compagnie aérienne Air France a annoncé l'augmentation de 2 à 12 euros selon les vols de la «surcharge fuel» instaurée en mai sur ses tarifs. Et ce, «en raison de l'envolée des cours du pétrole», et à compter du 24 août. Les prix des billets seront majorés de 2 euros par vol sur le réseau domestique, de 3 euros sur le réseau moyen-courrier (Europe et Afrique du Nord) et de 12 euros sur les vols long-courrier, «où le poids du carburant dans les coûts est plus important», sauf pour ceux en provenance et à destination des départements d'outre-mer où ils augmenteront de 10 euros. Air France avait décidé le 17 mai dernier d'augmenter ses tarifs de trois euros par trajet «en raison de la hausse des cours du pétrole». «Cette augmentation, perçue sur les billets émis à partir du 24 août 2004, sera supprimée dès que le cours du baril repassera en dessous de 35 dollars pendant 30 jours consécutifs», précise la société. La compagnie KLM, désormais intégrée dans le groupe Air France-KLM, a indiqué séparément dans un communiqué qu'elle augmenterait de même ses tarifs de 3 euros en moyenne par vol à partir du 1er septembre. L'annonce intervient alors que les prix du pétrole vont de record en record sur les marchés mondiaux, sur fond de tensions entre l'offre et la demande et d'inquiétudes provoquées notamment par les problèmes du géant pétrolier russe Ioukos. L'envolée du pétrole a ainsi conduit de nombreux transporteurs aériens, pour qui les frais de carburant constituent un poste important de dépenses, à relever leurs prix. La compagnie aérienne allemande Lufthansa a annoncé lundi qu'elle imposerait à partir du 24 août une surtaxe sur tous ses vols afin de compenser les surcoûts en carburant causés par la flambée actuelle des cours du pétrole. La compagnie aérienne TAP Air Portugal devrait pour sa part augmenter cette semaine ses tarifs pour compenser les surcoûts de sa facture de carburant, a indiqué un responsable du transporteur. La compagnie aérienne britannique Virgin Atlantic avait de son côté annoncé début août, juste après sa concurrente British Airways, une hausse de ses tarifs pour des raisons similaires. Synthèse L'Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc