×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Le théâtre à l’honneur dans treize villes

Par L'Economiste | Edition N°:2977 Le 05/03/2009 | Partager

. Une trentaine de troupes de théâtre et de danse de dix pays. Budget: 1,7 million de DH LA première édition de la Biennale internationale des théâtres du Monde est prévue du 17 au 27 mars dans treize villes marocaines (Rabat, Casablanca, Mohammédia, Marrakech, Tiznit, Tanger, Fès, Meknès, Agadir, Zagora…). Les principaux grands théâtres et complexes culturels des villes participantes abriteront les représentations. Quelque 15 troupes marocaines offriront des spectacles aux quatre coins du pays. Treize troupes étrangères ont également été invitées à se produire dans le cadre de cette biennale. Du 21 au 23 mars, le théâtre Mohammed V de Rabat accueillera un atelier d’écriture théâtrale animé par des hommes de théâtre et des critiques marocains et étrangers. Gratuit et ouvert principalement aux étudiants en théâtre et cinéma dans la limite des places disponibles, il yaura aussi au menu une conférence sur «le théâtre dans le monde». Comme l’explique Abdellatif Nassib El Mesnaoui, directeur du Théâtre national Mohammed V et président fondateur de cette biennale, l’objectif est d’initier des jeunes à l’écriture de pièces de théâtre. «Aujourd’hui, nous souffrons d’un manque de compétences dans ce domaine et nous souhaiterions combler un peu ce déficit, à travers des séances de formation et des ateliers».

La vie d’Oum Keltoum
Les troupes étrangères viendront de France, Italie, Suisse, Espagne, Tunisie, Algérie, Géorgie, Arabie Saoudite, Palestine et Turquie. Elles donneront des spectacles originaux, souligne Mesnaoui, qui travaille sur ce projet depuis deux ans et qui s’est chargé lui-même de la sélection. En ouverture, le théâtre Mohammed V présentera la pièce «Fatma», qui reviendra sur la vie de la grande chanteuse Oum Keltoum en musique, chansons, danse et théâtre. Le «théâtre des dix doigts» de Géorgie présentera une pièce interprétée entièrement par le doigt du comédien. La compagnie française Impro Infini proposera pour sa part une improvisation originale sur un ring de catch. Une troupe de danse contemporaine italienne «El Posto» donnera un spectacle de danse verticale, sur les murs du théâtre Mohammed V. Une troupe de danse contemporaine espagnole viendra tout spécialement de Barcelone pour présenter un balai. Le théâtre du Louvre de Rome est invité également, de même que la troupe acrobatique Toub de Tanger, qui se produit partout dans le monde sauf au Maroc. Au théâtre Mohammed V de Rabat, les billets d’entrée varieront entre 30 et 50 DH, alors que dans les autres villes, ils seront vendus à un prix symbolique de 5 ou 10 DH, selon les pièces. Le budget du festival est estimé à 1,7 million de DH, dont la moitié servira à la rémunération des troupes marocaines. C’est le théâtre Mohammed V qui finance la plus grosse partie des charges, avec le soutien des ambassades d’Espagne et d’Italie. Le ministère de la Culture est partenaire officiel de la manifestation, sous le patronage de Sa Majesté. Quelques sponsors privés (dont Maroc Telecom) soutiennent aussi le théâtre, non seulement pour cette action, mais pour l’ensemble de ses opérations.Nadia BELKHAYAT
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc