×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Enquête

Formation: Premier forum AGEF-OFPPT

Par L'Economiste | Edition N°:402 Le 17/12/1998 | Partager

Campagne de communication, édition de catalogues et quelque 11.000 invitations distribuées, l'OFPPT et l'AGEF mettent les bouchées doubles pour réussir leur premier Forum international de la formation continue et des ressources humaines.


C'est aujourd'hui qu'est donné le coup d'envoi de la première édition du Forum international de la formation continue et des ressources humaines (Formaction). Ce dernier est organisé par l'Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT) en partenariat avec l'Association des Gestionnaires et Formateurs du Personnel (AGEF). Il se tient jusqu'au 19 décembre à la Foire Internationale de Casablanca (FIC).
"Prolongement logique" des Assises de l'Emploi, diront ses organisateurs qui estiment que le forum vient pour relancer les discussions sur la création d'emploi tant que le débat est encore chaud. Toutefois, la question de l'emploi n'apparaît pas clairement parmi les nombreux sujets qui seront débattus pendant ces trois journées. Mais ce n'est pas "si loin de l'employabilité", argumente M. Mohamed Ba-ayoud, président de l'AGEF. En fait, l'idée centrale porte sur la valorisation du capital humain au sein de l'entreprise.

Bien que les précédents salons sur la formation continue n'ont pas été couronnés de succès, les organisateurs du Formaction sont confiants. Le mariage entre l'OFPPT et l'AGEF permet en effet de mettre côte à côte les prestataires de formation et ses utilisateurs. "De même, derrière l'OFPPT, ce sont plusieurs fédérations, associations professionnelles et entreprises", renchérit M. Kamal Hafid, le directeur de la Formation en cours d'emploi à l'Office lors d'un point de presse tenu le 15 décembre à Casablanca. De plus, la cible est plus large. "Elle concerne la gestion des ressources humaines d'une manière plus globale", assure le président de l'AGEF.

Plus de 6.000 visiteurs


En outre, une large campagne de communication a été organisée autour de ce forum. Quelque 11.000 lettres d'informations ont été distribuées par mailing, ainsi qu'un millier d'invitations. Les organisateurs ont également édité 6.000 catalogues et procédé à des insertions publicitaires. Cette campagne a nécessité plus de 450.000 DH. Ces efforts ont permis de drainer près de 80 participations, ainsi que l'appui de l'OCP, des Brasseries du Maroc et de BMCE Bank. Les organisateurs s'attendent par ailleurs à plus de 6.000 visiteurs.
Au menu de ces journées, figurent plusieurs conférences. C'est le cas entre autres de la réglementation de la formation continue. Cette table ronde sera animée le vendredi 18 décembre par M. Khalid Alioua, ministre du Développement Social, de la Solidarité de l'Emploi et de la Formation Professionnelle qui parlera certainement du projet de loi sur la formation continue. L'ossature de ce texte est de permettre à l'individu de pouvoir à tout moment de sa carrière valoriser ses compétences et choisir une formation indépendamment de ses diplômes.
Le même jour seront abordées les reconversions industrielles. Des chefs d'entreprise traiteront de leurs expériences comme notamment la Cosumar, l'OCP et Manpower-Maroc.
Les modalités opérationnelles sont aussi au menu. Il s'agit entre autres des contrats spéciaux de formation, des nouvelles technologies de l'information appliquées à la formation ou encore de l'ingénierie au service de l'identification des besoins des entreprises.
Parallèlement à ces conférences, les organisateurs ont prévu une salle de réunion qui peut être utilisée par les exposants pour présenter leurs innovations. "Ce sera l'occasion pour chacun de défendre son concept et clarifier ses produits", note M. Baayoud qui pense particulièrement aux progiciels de GRH et aux audits sur l'ingénierie de la formation.

Malika EL JOUHARI

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc