×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Affaire Benjelloun/Megzari: L'audience en appel reportée à la semaine prochaine

Par L'Economiste | Edition N°:1037 Le 13/06/2001 | Partager

. Les juges de la Cour d'appel chargés désormais de l'affaire ont une bonne réputation. Et les autorités judiciaires veulent en finir rapidement avec cette histoireIl est neuf heures du matin. Toutes les parties dans l'affaire Benjelloun/Megzari (www.leconomiste.com) sont dans la Cour d'appel de Casablanca. Hormis Omar et Mounir Benjelloun et leur avocat, Me Fekkak, les représentants de la Somafic, de Wafabank et Abdelfettah Megzari et ses avocats sont tous présents et attendent avec impatience le début de l'audience. Après le jugement du Tribunal de première instance de Mohammédia, l'appel a été interjeté par Me Fekkak -ce qui est normal-, mais également par le Parquet, qui semblerait donc être insatisfait de la peine de 18 et 12 mois fermes.A 9h30, le juge chargé de l'affaire annonce que l'avocat des Benjelloun a demandé un report d'une heure et demie.Le juge est une personne on ne peut plus intègre«, commente un avocat venu par curiosité. Effectivement, le magistrat chargé de cette affaire est, dit-on dans les couloirs de la Cour d'appel, l'un des plus «corrects« de Casablanca. Il s'agit de Mustapha Jalal, qui est souvent chargé de traiter également les procès des islamistes. Il est dans cette affaire Benjelloun/Megzari assisté par deux autres juges, Bouaïbi et Belkasseh. Quant au procureur général, Jamal-Eddine Zennouri, sa célébrité ne fait plus de doute. Il tient ses titres de noblesse de la fameuse campagne d'assainissement de 1996.En somme, cette affaire, qui n'a rien d'extraordinaire juridiquement, est pourtant prise au sérieux par les autorités judiciaires. En témoigne tout d'abord le fait que la date de cette première audience en appel a été fixée très rapidement (même pas un mois après le jugement en première instance). Pour ce genre d'affaire compliquée et qui date d'ailleurs de 1998, la programmation de l'audience a été faite rapidement. La raison? Un des avocats présents semble croire que l'ampleur et la tournure que commence à prendre cette affaire (surtout à cause de l'implication de la presse et les craintes de certains hommes d'affaires quant à une campagne d'assainissement bis) expliquent cette réaction des autorités judiciaires. En clair, celles-ci «ne veulent pas trimballer ce dossier plus longtemps«, souligne un substitut du procureur. Il faut rappeler que certains articles ont sévèrement critiqué la Justice et notamment les magistrats du Tribunal de première instance de Mohammédia, qualifiés de «minuscules«.A 10h30, Omar et Mounir Benjelloun pénètrent dans la salle 7 de la Cour d'appel, où le magistrat Jalal n'a pas encore fini de traiter d'autres affaires. Le père et le fils s'asseyent sur les bancs de devant, à quelques mètres des juges et juste derrière leurs avocats, Fekkak et Tber (lequel vient de prendre en main l'affaire). Impossible de les approcher. Ils sont dans la zone «interdite« au public (les flics veillant au respect de cette règle). Un peu plus loin, sur l'avant-dernier rang, Abdelfettah Megzari les observe. «Je suis confiant«, assure-t-il.Vers 12 h, le juge remarque que la date de l'audience n'a pas été notifiée officiellement à l'un des avocats de Megzari, Me Youssoufi du barreau de Fès. C'est un vice de forme, imputable évidemment au tribunal. Pour respecter à la lettre la procédure, le magistrat Jalal a décidé de reporter l'affaire au 19 juin prochain à 15 h. A la semaine prochaine alors… Abdelmohsin EL HASSOUNI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc