×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 29/11/2021
Explications

A la moindre blessure, on coupe tout le membre pour éviter la gangrène; c’est la médecine du Moyen...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

La gouvernance des villes à l’heure de la régionalisation avancée

Par L'Economiste | Edition N°:4555 Le 25/06/2015 | Partager

A l’image de nombreux pays, le Maroc connaît des  défis nombreux  en matière de gouvernance de ses villes.

Driss Guerraoui est professeur à l’Université Mohammed V Agdal Rabat

Ces défis sont produits  par une urbanisation non maîtrisée, insuffisamment  inclusive, peu intelligente et  peinant à assurer les conditions de la  durabilité  du  développement des territoires urbains. Pour mener une réflexion pertinente, appropriée et tournée sur l’avenir  dans ce domaine stratégique il est indispensable à ce que  la gouvernance urbaine soit portée par les meilleures pratiques de l’intelligence territoriale. Celles-ci devraient s’appuyer sur trois piliers.
1- Promouvoir une prospective des territoires
La gouvernance de la ville marocaine de demain doit, en effet, partir d’une vision de ce que sera l’espace urbain dans le cadre de la régionalisation avancée dans les décennies à venir. Il s’agit par cette démarche de prendre appui sur  la donne démographique future et les transformations  majeures que connaîtront les régions futures  dans les domaines stratégiques de la création de la richesse, de la promotion de l’emploi, de la mobilité  géographique, de la gestion durable des ressources, de la couverture des besoins essentiels des populations, de la protection sociale, de la compétitivité, de l’ouverture sur l’environnement extérieur  national et international, mais  aussi de l’inclusion culturelle,  de la sécurité, et de la stabilité du climat social  et institutionnel des affaires.
Ces transformations des structures sociodémographiques et socioéconomiques auront un impact certain sur les configurations que prendront les régions futures.
Aussi, si des actions audacieuses et volontaristes traduites  en termes de politiques publiques ne sont prises dès à présent à l’échelle de villes, ces phénomènes  peuvent conduire à  l’aggravation des inégalités sociales,  territoriales et en termes de genre et corrélativement à  une croissance urbaine  non  inclusive et à un développement asymétrique des territoires.
Or, ces phénomènes sociaux ont en commun le déficit existant au niveau de leur connaissance, comme au niveau des analyses devant prévoir leur évolution en vue de cerner leurs retombées futures sur les  grands équilibres sociaux  et politiques dans les villes et les régions futures, comme sur leurs impacts au niveau des systèmes productifs locaux et les économies régionales.
Il découle de ce constat que toute réflexion sur la ville de demain doit partir du postulat selon lequel gouverner les territoires urbains du futur c’est d’abord  et avant tout bien les connaître et mieux prévoir les évolutions qui vont les affecter. Ce constat place la veille informationnelle, la prospective et  l’intelligence économique territoriale au rang de facteur clé et décisif des nouvelles politiques urbaines.
2- Garantir la sécurité globale des territoires
La gouvernance de la ville de demain doit par ailleurs partir d’une vision macro-spatiale  de l’aménagement du territoire prenant en ligne de compte les multiples relations d’interdépendance entre les territoires

La gouvernance de la ville marocaine de demain doit, en effet,  partir d’une vision de ce que sera l’espace urbain dans le cadre de la régionalisation avancée dans les décennies à venir
 

urbains et ruraux. Dans ce cadre, il est de la plus grande importance de veiller à préserver les zones d’agriculture prioritaires, notamment dans les régions relevant des neuf  offices régionaux de mise en valeur agricole (ORMVAG). Car la non-prise en ligne de compte de cette dimension stratégique de la gouvernance territoriale risque d’aggraver le développement de la dynamique du lotissement urbain que nourrit depuis d’ailleurs plus de vingt ans déjà un  comportement prédateur lié à la logique de spéculation foncière portée par des élus locaux et régionaux qui ont fait et  font de ces zones d’agriculture prioritaires existantes aux alentours des principaux chefs-lieux des ORMVA un vrai fonds de commerce spéculatif au détriment de la sécurité alimentaire du pays. Mais au-delà de cet aspect, certes très crucial, c’est toute la sécurité globale qui doit être mise au centre des préoccupations des futurs décideurs et élus locaux et régionaux. Car les  villes feront face demain à un des défis encore plus importants, ceux liés à la raréfaction certaine et exponentielle des ressources à la fois naturelles (eau, énergie, alimentation) et financières. Cette dimension de la gouvernance urbaine nécessitera des régions  futures de disposer d’élites, de compétences et d’un mode d’organisation du territoire pouvant les aider à bâtir de véritables pôles de compétitivité.
3- S’armer de l’innovation et de l’expérimentation  
Bien qu’il existe des problématiques communes en matière de gouvernance urbaine,  il n’a pas de modèle idéaltype. Chaque territoire urbain et rural forge son propre système en fonction du génie de ses acteurs, de l’existence ou pas d’un projet de territoire collectif  partagé, de la qualité de ses élites, de ses spécificités, de ses contraintes, de ses ressources et de ses ambitions. Cette réalité ouvre la voie à l’innovation et à l’expérimentation en matière de développement territorial. Elle  place l’économie de la connaissance urbaine, l’intelligence territoriale, la capacité de valorisation et de mobilisation des acteurs et forces vives d’un territoire au centre des nouveaux et véritables enjeux de la gouvernance urbaine. Aussi, ce sont les villes qui seront armées de ces bonnes pratiques  qui sauront gagner la bataille redoutable  de la rareté, de la sécurité , du bien-être et de la cohésion de leurs populations. C’est à ce niveau que réside les chances futures de la gouvernance du Maroc des régions.
 

 

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite

Retrouvez dans la même rubrique