×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 29/11/2021
Explications

A la moindre blessure, on coupe tout le membre pour éviter la gangrène; c’est la médecine du Moyen...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Fès: Coup d’accélérateur aux projets INDH

Par L'Economiste | Edition N°:4043 Le 31/05/2013 | Partager
144 millions de DH pour 202 projets
31 quartiers cibles en plus de la commune de Sidi Harazem

HUIT ans après son lancement, l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) intensifie ses programmes.
En effet, ce ne sont pas moins de 202 projets qui sont validés par le Comité préfectoral de développement humain (CPDH) de Fès au titre de la 2e phase de de l’Initiative (2011-2015). Ces projets nécessiteront une enveloppe de près de 144 millions de DH, dont 65% sont financés par le Fonds de soutien à l’INDH.
Durant cette 2e phase, 31 quartiers sont concernés ainsi que la commune rurale Sidi Harazem, dont le taux de pauvreté est de 17,7%, alors que la moyenne nationale en milieu rural est de 14%. Pour 2013, 55 nouveaux projets viennent d’être lancés par le CPDH pour un investissement de 42,8 millions de DH. Ces projets concernent les programmes de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain, de lutte contre la pauvreté en milieu rural et celui transversal. Pour Bahae Rami, chef de la division de l’action sociale (DAS) de la wilaya de la région, «le comité préfectoral a dédié 37,6 millions de DH au programme de lutte contre l’exclusion en milieu rural». Ainsi, six projets axés sur la réalisation, la mise à niveau ou le parachèvement de terrains et salles de sport devront voir le jour. Quatre autres projets sociaux sont destinés à la femme et à l’enfant.  La création de centres de proximité et d’espaces associatifs culturels n’est pas en reste. L’INDH a programmé également cinq projets pour les activités génératrices de revenus (AGR) et quatre projets portant sur des travaux d’infrastructure des quartiers ciblés. S’agissant du programme de lutte contre la pauvreté en milieu rural, le comité préfectoral a validé la deuxième tranche de l’aménagement du terrain sportif de la commune rurale de Sidi Harazem.

Création de centres de proximité

L’INDH y contribue à hauteur de 1,2 million de DH. Pour ce qui est du programme transversal, 4,2 millions de DH iront à quelque 29 projets. 13 d’entre eux sont portés par des associations et 14 sont proposés par des sociétés de personnes dans le cadre des AGR. Dans ce programme, l’INDH financera aussi deux projets d’artisanat (468.600 DH). «Nous allons élaborer deux plans d’action. Un, d’une valeur de 1,37 million de DH, pour la formation et le renforcement des capacités, et l’autre pour la communication de proximité (250.000 DH)», explique Rami. Selon elle, «le bilan d’étape de l’INDH à Fès fait état de plus de 550,9 millions de DH d’investissements, près de 600 projets opérationnels et 600.000 bénéficiaires dans 20 quartiers démunis ciblés par les programmes de l’Initiative royale. En pourcentage, ces projets, financés par le fonds de soutien de l’Etat à hauteur de 299,52 millions de DH, ont atteint un taux moyen de réalisation avoisinant les 99%. Le point commun de tous les projets est bien sûr la lutte contre la précarité et l’exclusion sociale, ainsi que la participation à l’amélioration du quotidien de la population vulnérable.


De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite