×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Début des auditions Microsoft

Par L'Economiste | Edition N°:1866 Le 01/10/2004 | Partager

Les premières auditions dans l’affaire opposant Microsoft à Bruxelles ont débuté jeudi 30 septembre devant la justice européenne à Luxembourg. Jusqu’à ce vendredi, voire samedi en cas de prolongation des débats, le numéro un mondial des logiciels tentera de convaincre le Tribunal de première instance de la Cour européenne de justice (CEJ) de suspendre les remèdes que Bruxelles lui a imposés en le condamnant pour abus de position dominante en mars dernier. Après plus de cinq ans d’enquête, la Commission avait infligé le 24 mars à Microsoft une amende record de 497 millions d’euros, dont le groupe américain s’est déjà acquitté. Dans le même temps, il lui avait ordonné de divulguer des informations techniques jugées nécessaires au bon dialogue de son système d’exploitation Windows et des serveurs de groupe de travail concurrents. Bruxelles avait également sommé Microsoft de commercialiser une version de Windows sans son logiciel d’accès aux fichiers audio et video Media Player. Actuellement, le groupe lie systématiquement ce logiciel à Windows, écrasant la concurrence aux yeux de la Commission. Depuis, Microsoft a déposé deux recours, l’un demandant l’annulation pure et simple de la décision du 24 mars, l’autre la suspension des remèdes jusqu’au jugement sur le fond. C’est de cette deuxième procédure qu’il sera question ces jours-ci. Les discussions seront consacrées au premier «remède», celui concernant la divulgation des informations nécessaires pour dialoguer correctement avec Windows. Le volet Media Player ne sera abordé qu’à partir de ce vendredi. Ces premières auditions sont jugées capitales par toutes les parties concernées étant donné que le jugement sur le fond de l’affaire peut s’étaler sur plusieurs années.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc