×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 29/11/2021
Explications

A la moindre blessure, on coupe tout le membre pour éviter la gangrène; c’est la médecine du Moyen...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Fashion mode: Mina Binebine conquiert Marrakech

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:6116 Le 18/10/2021 | Partager
La jeune styliste a tenu son 1er défilé au Maroc, après ceux aux USA
Inspiré de l’habit, de l’art de la tradition nord-africaine

Après les USA, Los Angeles notamment, la styliste Mina Binebine a tenu son premier défilé au Maroc, le 14 octobre dernier, présentant sa propre approche de la mode.

fashion-mode-016.jpg

Le défilé du 14 octobre était haut en couleurs avec des créations modernes qui explorent les nuances de la haute couture marocaine, inspirée de l’art et de la tradition nord-africaine (Ph. My Alaoui)

Le challenge est réussi: Mina a transformé l’habit traditionnel marocain en tableau artistique et sa collection a conquis la salle. C’est à Marrakech, la ville où elle a grandir qu’elle a présenté sa collection «Patchwork» aux couleurs du Maroc, comme se plaît à dire la styliste.

Une collection de vêtements qui explore les nuances de la haute couture marocaine, inspirée de l’art et de la tradition nord-africaine. «Mes racines font ma marque. J’ai vécu à Marrakech, où l’on ne peut que s’inspirer de ses couleurs vives et de sa scène artistique exceptionnelle. J’ai grandi au milieu de l’art traditionnel marocain, avec un père artiste et une mère designer et j’ai appris à apprécier ce qui nous rend si unique», souligne la styliste.

À 26 ans, Mina est une passionnée et a pu construire son propre univers, élégant et atypique. Son bac en poche, obtenu à Marrakech, Mina s’envole pour la Californie où elle poursuit des études en design de la mode à la très célèbre «Fashion Institute of Design and Merchandising», diplômes à la clé, enchaînant les challenges après son parcours. Elle fera ses premières armes auprès d’une maison de lingerie haute couture avant de se lancer dans une carrière solo avec sa propre marque Mina Binebine.

Et c’est pour rendre hommage au Maroc et à Marrakech, sa ville d’origine, que Mina a tenu à présenter sa collection hivernale, malgré les difficultés à organiser un défilé en ces temps.
Sa collection n’est pas sans rappeler les traditions berbères, tatouages et autres tenues typiquement «amazigh», que Mina revisite pour en faire de véritables œuvres d’art very fashion.

La créatrice a utilisé des matières aux couleurs vives et chaudes avec des coupes audacieuses qui revisitent la tradition pour en créer une élégance de tous les jours. «Les créations sont tout aussi modernes que susceptibles de correspondre aux attentes des femmes de différentes catégories, qu’elles soient marocaines ou étrangères». La styliste ouvre une boutique éphémère qui prend ses quartiers au sein du palace Es-Saadi pour quelques semaines.

Badra BERRISSOULE

 

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite