×
+ L'ÉDITO
Par Dr Mohamed BENABID
Le 28/10/2021
RAM

Agilité et flexibilité... Addou et ses équipes tentent de faire ce que toute entreprise qui se...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Covid-19: Bilan de l’appui aux populations vulnérables

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:6013 Le 19/05/2021 | Partager
11,45 millions débloqués pour le financement d’activités génératrices de revenus pour les personnes en situation de handicap
Programmes d’émancipation économique ciblant les femmes impactées
181 cas de contaminations dans les centres de protection sociale depuis mars 2020
indh-013.jpg

Les institutions de protection sociale ont enregistré 181 cas de contaminations parmi leurs pensionnaires depuis le début de la pandémie. Cela concerne 120 cas de personnes âgées, 7 enfants et 54 autres personnes relevant de différentes catégories prises en charge (Ph. L’Economiste)

La crise Covid-19 a remis sur la table le débat autour de l’urgence de renforcer les institutions sociales pour être en mesure de faire face à ce type de contextes difficiles. C’est ce qui ressort de l’intervention de Jamila Moussali, ministre du Développement social et de la Solidarité, face aux membres de la Chambre des représentants.

La ministre a été interpellée sur le bilan de l’impact de la crise sanitaire sur les catégories sociales vulnérables. Elle a insisté sur le nombre limité des contaminations parmi ces populations. Depuis le début de la pandémie, les institutions de protection sociale ont enregistré 181 cas de contaminations parmi leurs pensionnaires. Cela concerne 120 cas de personnes âgées, 7 enfants et 54 autres personnes relevant de différentes catégories prises en charge. Le nombre des décès s’est limité à 7 cas, tous parmi les seniors.

Au-delà des aspects liés à la prise en charge et la protection des catégories sociales vulnérables contre la propagation du virus, l’intervention de la ministre du Développement social au Parlement a permis de faire le point sur les mesures de soutien au profit de cette population.

Par exemple, en matière d’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap, la ministre a fait savoir que 1.730 projets ont reçu l’accord de financement, en plus de la distribution de 269 chèques pour la création de petites entreprises, durant la période du confinement, avec un montant global de plus de 11,45 millions de DH. Parallèlement, une nouvelle convention a été signée entre ce département et celui du Travail et l’Anapec, en vue de renforcer l’employabilité des personnes en situation de handicap, et leur accompagnement dans la création de petites entreprises ou d’activités génératrices de revenus.

Autre catégorie vulnérable concernée par les mesures de soutien: les femmes issues de milieux défavorisés. Des projets à caractère régional ont été lancés afin d’améliorer leur situation économique et sociale. Des projets de formation et de consolidation des compétences des femmes ont été mis en place. Ils prenent en compte les spécificités régionales, a précisé la ministre.

Mesures d’appui

Au profit des personnes en situation de handicap

■ 1.730 projets ont reçu l’accord de financement

■ 11,45 millions de DH pour la création de petites entreprises

Au profit des femmes issues de milieux défavorisés

12 conventions signées avec les collectivités territoriales pour la formation et l’émancipation économique

■ 212,4 millions de DH mobilisés pour le financement de ce programme.

                                                           

Mode opératoire

Jusqu’à maintenant, 12 conventions ont été signées avec 6 régions et 6 conseils communaux. Ce mode opératoire sera généralisé sur l’ensemble des territoires, est-il indiqué. Le ciblage des femmes bénéficiaires a pris en compte les répercussions économiques et sociales de la crise Covid. Les financements mobilisés sont destinés en priorité aux entreprises et coopératives féminines, ainsi qu’à l’émancipation économique des femmes issues de milieux défavorisés ainsi et celles impactées par l’arrêt des activités de contrebande avec Sebta et Mellila. Un budget global de 212,4 millions de DH a été mobilisé pour le financement de ce projet.

M.A.M  

 

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite