×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Banques: Maintien d’une politique de provisionnement prudente

Par Franck FAGNON | Edition N°:5886 Le 17/11/2020 | Partager
Les annonces pour le vaccin suscitent beaucoup d’espoir
Toutefois, les séquelles de la pandémie sur l’économie pourraient être durables
Au-delà du Covid, les banquiers espèrent qu’on évitera une nouvelle sécheresse

Les annonces de résultats prometteurs pour les candidats-vaccin contre le coronavirus par Pfizer et Moderna et le démarrage d’une campagne de vaccination dans les prochaines semaines ont suscité beaucoup d’espoir sur la sortie de crise. Chahuté en Bourse au début de la crise sanitaire, le secteur bancaire a repris quelques couleurs ces derniers jours.

cout-risque-086.jpg

Face à une conjoncture exceptionnelle, les banques ont maintenu une politique de provisionnement prudente en anticipation de la dégradation des conditions économiques

Attijariwafa bank dominait encore les échanges en séance lundi 16 novembre et prenait 1,28%. Cependant, les premiers résultats du 3e trimestre des groupes bancaires montrent bien que les séquelles de la pandémie sur l’économie pourraient être durables. La poussée du taux de chômage à 12,7% au 3e trimestre sonne comme un rappel à la réalité.

En neuf mois, les impayés des particuliers et des MRE ont grimpé de 15% à 27,3 milliards de DH. Ceux des entreprises privées culminent à 45 milliards de DH, en hausse de 12%. Face à cette situation exceptionnelle, les banques ont maintenu une politique de provisionnement prudente en anticipation de la dégradation des conditions économiques.

A fin septembre, le coût du risque a bondi de 73% à 4,1 milliards de DH à la BCP. Il a été multiplié par 2,7 à 567 millions de DH chez Crédit du Maroc. Tenant compte des contributions au Fonds de gestion de la pandémie, les bénéfices ont décroché respectivement de 47% à 1,4 milliard de DH pour la banque mutualiste et de 76% à 104 millions de DH pour la filiale du Crédit Agricole.

«Les choses sont sous contrôle pour l’instant, mais la situation est fragile», commente un banquier. La crise sanitaire n’est pas la seule préoccupation des banquiers. Après deux années de sécheresse, ils espèrent que le climat sera clément cette fois-ci. «Les prochaines semaines seront cruciales. Ce sera une bonne nouvelle s’il y a une bonne pluviométrie», espèrent-ils. Par ailleurs, la conjoncture en Europe est scrutée de très près. Certains secteurs exposés à la demande extérieure pâtissent des nouvelles restrictions imposées dans les principaux pays partenaires.

Sous l’hypothèse d’une amélioration progressive du climat sanitaire et économique à compter de la fin de l’année, les banques pourraient disposer en 2021 d’un gisement de reprises important leur permettant de redresser sensiblement leur capacité bénéficiaire», analyse Attijari Global Research. Cette dernière anticipe une chute de 21% du bénéficie récurrent des banques cotées suivi d’un rebond de 12% en 2021.

F.Fa

 

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc