×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Covid-19: En attendant le vaccin…

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5884 Le 13/11/2020 | Partager
Gros financements pour un accès universel
«Le monde de l'après-pandémie», un thème au Forum de la Paix
covid-19-vaccins-084.jpg

Le nombre de cas explose dans le monde mais l’annonce d'essais encourageants d'un vaccin anti-Covid-19 donne une vraie lueur d’espoir (Ph. AFP)

Plus de 500 millions de dollars devraient être promis pour un dispositif visant à assurer à tous les pays un accès équitable aux tests, traitements et vaccins contre la pandémie Covid-19. C’est une promesse des organisateurs du troisième Forum de la Paix qui se tient les 12 et 13 novembre à Paris.

Le monde de l’après-Covid-19 et les mesures pour sortir de la pandémie y sont à l’ordre du jour. Le Forum intervient alors que le nombre de cas explose dans le monde et également quelques jours après l’annonce d'essais encourageants d'un vaccin par les laboratoires américain Pfizer et allemand BioNTech.

D’autre part, le créateur d'un vaccin russe contre Covid-19 a assuré que celui-ci était efficace à 92%. Comme ses concurrents, c'est dans un communiqué que le Fonds souverain russe (RDIF) et l'institut de recherche Gamaleïa ont vanté l'efficacité du vaccin Spoutnik-V, actuellement en phase 3 d'essais cliniques. Il faut dire que la concurrence fait rage pour développer un vaccin.

Aux dernières nouvelles, le directeur général de la Fédération internationale des groupes pharmaceutiques, Thomas Cueni, a précisé à la presse étrangère que les «données sur l'efficacité et la sûreté de quatre autres vaccins, développés par Moderna, AstraZeneca, Novavax et Johnson & Johnson, devraient être publiées bientôt».

Au Forum de la Paix, plusieurs pays doivent annoncer des financements pour «l'accélérateur ACT», lancé fin avril par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ou pour le dispositif international Covax d'achat et de répartition des vaccins qui en fait partie.

Selon un communiqué des organisateurs cité par l’agence AFP, la France devrait annoncer 100 millions d'euros, l'Espagne 50 millions d'euros et la Commission européenne 100 millions. La Grande-Bretagne devrait s'engager sur le versement d'une livre pour quatre dollars de financement annoncés par d'autres.

La fondation Bill et Melinda Gates a indiqué qu'elle annoncera également de nouveaux engagements d'un montant total de 70 millions de dollars, 50 millions pour le Covax et 20 millions pour la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), un autre regroupement visant le développement de nouveaux vaccins qui participe également à ACT.

Début septembre, l'OMS a estimé, dans un document, le budget total nécessaire à ce programme à 38 milliards de dollars, pour un peu moins de trois milliards déjà promis par différents partenaires, soit à peine 7%. L’accélérateur ACT a pour objectif de fournir deux milliards de doses de vaccin «équitablement distribuées» à fin 2021, 500 millions de tests pour les pays à revenus faibles ou intermédiaires et 245 millions de traitements.

La pandémie flambe

D’autre part, la création d'un Conseil d’experts de haut niveau, chargé de rassembler toute l'information scientifique disponible sur les interactions entre santé humaine, santé animale et désordres environnementaux, a également été annoncée durant le Forum.

Ce Conseil d'experts, dit «Pour une seule santé», bénéficie du soutien de l’OMS, de l'Organisation mondiale de la Santé animale (OIE), de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

En Europe comme aux Etats-Unis, la pandémie flambe et met sous pression des systèmes de santé éprouvés depuis le début de l’année. Ce qui a conduit la directrice du Centre européen de contrôle des maladies (ECDC), Andrea Ammon, à évoquer un «scénario optimiste dans lequel les première vaccinations pourraient intervenir en Europe au premier trimestre de 2021». «La région européenne continue à représenter la plus grande proportion de nouveaux cas et de décès au cours des 7 derniers jours», a souligné l’OMS dans son dernier bulletin épidémiologique.

                                                                            

L’Afrique suit l’Europe et devance la Méditerranée orientale…

Sur le continent africain, le nombre de nouveaux cas continue «d’augmenter très progressivement». L’Afrique a signalé près de 34.000 nouveaux cas et 831 nouveaux décès au cours de la semaine dernière. Selon l’OMS, le nombre de nouveaux décès signalés au cours des sept derniers jours est supérieur de 30% à celui de la semaine précédente. Cela est dû en grande partie à des hausses observées en Afrique du Sud, au Kenya et en Ouganda.

L’Afrique du Sud continue de signaler le plus grand nombre de nouveaux cas et de décès dans la région, représentant près d’un tiers des nouveaux cas et plus de la moitié des nouveaux décès. L’Afrique fait d’ailleurs partie des trois régions qui ont enregistré les plus fortes augmentations proportionnelles du nombre de décès nouvellement déclarés au cours des sept derniers jours par rapport à la semaine précédente. Avec 30%, l’Afrique suit l’Europe (44%) et devance la Méditerranée orientale (23%).

La région du Pacifique occidental est la seule région à signaler une diminution du nombre de décès (-5%) cette semaine par rapport à la semaine précédente. Mais bien qu’elle ne représente toujours que 2% du nombre total de cas et de décès dans le monde, cette semaine, la région du Pacifique occidental a enregistré la plus forte augmentation proportionnelle relative des nouveaux cas (19%) par rapport à la semaine précédente. Elle est suivie par la Méditerranée orientale (18%) et l’Europe (11%).

F.Z. T.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc