×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Enesse met le coup de foudre en musique

Par Karim Agoumi | Edition N°:5882 Le 11/11/2020 | Partager
La coqueluche marocaine du RnB lance son nouveau single «Ensorcelé»
Ses titres ont recueilli cette année près d’un million de streams en Europe
enesse-082.jpg

Après près de cinq singles qui ont cartonné auprès du public européen cette année, la coqueluche marocaine du RnB Enesse chante le désir et l’amour dans son tout dernier titre «Ensorcelé» (Ph. H.B.)

«Qu’est-ce qui m’arrive? Tu m’as ensorcelé!». Ces paroles imprégnantes sont celles du dernier single du chanteur bruxellois d’origine marocaine Enesse. La nouvelle coqueluche du RNB et de la POP donne ainsi, à travers ce nouveau titre à l’eau de rose, un nouveau tournant à une carrière internationale qui promet d’ores et déjà d’être prometteuse.

Intitulé «Ensorcelé» et dans les bacs dès le 13 novembre prochain, ce morceau percutant de moins de 3 minutes aborde les thématiques délicates du désir et de l’attirance dans un clip à l’éclairage cozy et à l’ambiance teintée de romance. Vêtu d’un blazer vert bouteille et portant sur ses épaules un gigantesque serpent jaunâtre, Enesse – de son vrai nom Anès Ansouri – chante et danse avec charme et sensualité sur des notes inspirées entre autre de la musique orientale et du flamenco espagnol.

Un titre particulièrement inspiré qui décrit les effets du coup de foudre et les questionnements qui en découlent. Quelques mois auparavant, l’artiste avait évoqué la question identitaire avec son single «Chez Moi» ou encore chanté le dépassement de soi avec «Maximum».

A travers sa musique à la fois électrique et mystérieuse, Enesse vise à réunir les peuples en chantant leurs sensations et leurs émotions communes. Un exercice que l’artiste accomplit avec beaucoup de sérénité grâce à sa voix à la fois rauque et sensuelle. «La musique est un art majeur, un territoire d’expression illimité et aujourd’hui plus que jamais un vecteur de paix, de solidarité et d’équilibre nécessaire dans notre monde si fragilisé», confie-t-il avec enthousiasme.

Après une carrière réussie de presque une décennie aux Etats-Unis, lors de laquelle il a notamment collaboré avec le très réputé rappeur et producteur Lil Wayne, Enesse a sorti depuis cinq singles. Dernier défi en date? Conquérir le public européen. Un challenge que l’artiste marocain relève actuellement haut la main, recueillant déjà plus d’un million de streams. «Ma carrière est aujourd’hui orientée vers l’Europe. Un marché que j’ai récemment investi en travaillant notamment avec la manager du célèbre rappeur belgo-congolais Damso».

Karim AGOUMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc