×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Courrier des Lecteurs

Covid en hausse: L’engagement des citoyens mis en cause!

Par L'Economiste | Edition N°:5879 Le 05/11/2020 | Partager
covid-en-hausse-079.jpg

La condamnation du ministre de la Santé Ait Taleb, pointant du doigt le manque d’engagement des entreprises et des citoyens dans la lutte contre le Covid, n’a pas bien été accueillie par nos lecteurs... Leurs réactions à chaud… (cf. notre article du 27/10/2020)

■ La faute au laxisme du gouvernement!
Le peuple pointe de son côté l’excès de laxisme du gouvernement dans sa lutte contre la pandémie. Aucun contrôle du respect des gestes barrières ou encore du port du masque n’est réalisé régulièrement. Pourtant, ce sont ces réflexes qui pourraient sauver cette situation chaotique!
E.G.L.

■ La mainmise dès le départ pour cadrer les citoyens
De tels propos – même émanant d’un haut responsable de notre pays – ne peuvent être acceptés par les citoyens marocains. Le gouvernement avait tous les moyens à portée de main pour cadrer les comportements des concitoyens! Alors que l’Etat ne vienne pas faire porter le chapeau au peuple…
Z.Z.

■ Une politique du couvre feu inefficace
Le problème ne vient pas de l’engagement des citoyens ou même des entreprises. La politique des restrictions et du couvre feu ne fonctionne pas, et ce dans le monde entier! Pourtant, nos responsables s’obstinent à l’exercer… Il faudrait analyser le problème sous un tout nouvel angle! Dans ce sens, j’invite nos dirigeants à écouter la récente interview du docteur Alexandra Henrion-Caude publié sur Youtube en prenant des notes! Cette éminente chercheuse mondiale a su percevoir le problème différemment.
H.X.

■ Reconfinons et vite!
La situation devient beaucoup trop inquiétante pour ne pas être prise au sérieux! L’unique solution, c’est de reconfiner totalement le pays de Marrakech à Tanger pour une durée d’au moins quatre semaines! Auquel cas, les chiffres risquent d’exploser et de dépasser les 5.000 cas par jour. Et cela sans compter les services de réanimation qui seront dépassés…Il faudrait que chacun d’entre nous fasse un effort pour éviter le pire et que l’on insiste sur l’utilisation massive de l’application sur téléphone.
S.B.

■ Pourquoi pas un confinement limité dans le temps?
Etant donné que la politique de confinement actuelle pèche par un manque flagrant de contrôle, il serait intéressant que cette fonction essentielle soit assurée par les médecins retraités du royaume qui joueraient alors le rôle de contrôleurs-conseillers. Aussi, le confinement idéal serait d’un jour par semaine avec un respect strict pour pouvoir stopper la propagation du virus sans impacter gravement l’économie marocaine. Pourquoi ne pas l’instaurer de dimanche à lundi matin?
M.L.

                                                                        

Importation de véhicules d’occasion: Le Maroc pris pour exemple!

voiture-doccasion-079.jpg

La politique du Maroc en matière d’importation de véhicules d’occasion, qui a récemment été prise pour exemple par le programme des Nations unies pour l’environnement (UNEP), n’autorise que l’entrée des biens de moins de cinq ans d’âge et répondant aux normes européennes. Une vérité qui ne semble pas convaincre nos lecteurs, persuadés de la vétusté du parc automobile du Royaume… (cf. notre article du 28/10/2020)

■ La vétusté du parc automobile encore visible
Si le Maroc n’importe que des véhicules d’occasion de moins de cinq ans, l’on trouve pourtant un grand nombre de voitures de plus de 20 ans d’âge qui circulent encore actuellement. Il faudrait donc effectuer par la suite un contrôle sur ces dits biens afin qu’ils ne soient pas utilisés après un certain nombre d’années.
M.M.

■ Une prime à la casse serait la bienvenue!
Je ne pense pas que l’interdiction d’importer des voitures de plus de cinq ans d’âge soit liée à une quelconque conscience écologique… L’Etat a tout bonnement choisi de valoriser l’importation du neuf ainsi que la production locale. Quoi qu’il en soit, force est de constater que la vétusté du parc automobile demeure encore visible. En particulier lorsqu’on s’éloigne de l’axe Tanger-Casablanca! Une prime à la casse serait la bienvenue. Mais il faudrait également formellement interdire la circulation des vieux taxis particulièrement polluants et n’offrant aucune once de sécurité.
S.L.

                                                                        

Et d’autres réactions

■ Renouvellement de carte nationale: Bug ou excès de demande?
Remercions et félicitons la Sûreté nationale (DGSN) pour tous les efforts accomplis afin de fluidifier le passage des citoyens au niveau des centres d’enregistrement des données identitaires (CEDI). Néanmoins, j’aurais une remarque concernant l’application de prise de rendez-vous virtuelle… Il arrive en effet que lorsque l’utilisateur clique sur l’option choisie, l’opération n’aboutisse pas et le tout buggue au niveau de l’heure. Lorsqu’on clique parfois sur une tranche horaire, le site ne répond plus. Normalement, l’application devrait préciser que l’horaire choisi n’est pas disponible ou placer les heures disponibles en surbrillance! Ces défauts m’ont fait perdre beaucoup de temps. Néanmoins, dans l’ensemble, il s’agit d’une excellente application et l’idée de prendre ces rendez-vous via internet est très ingénieuse.
 F.L.

■ Voiture électrique PSA: Recharge plus rapide
Recharger sa voiture électrique en trois heures est légèrement contraignant. Pourquoi ne pas passer à une recharge de 20 minutes en intégrant et en industrialisant l’invention de Rachid Yazami? Une option bénéfique à plus d’un titre en matière de gain de temps et d’efficacité qui permettrait d’allier expérience française et marocaine, mais qui nécessiterait néanmoins un type de batterie autrement plus volumineux.
B.M.

■ Faux tests pour les vols spéciaux: Durcissons les contrôles!
Les faux tests rapportés par les touristes des vols spéciaux sont particulièrement inquiétants! Il faut de toute urgence instaurer un contrôle autrement plus strict dans l’enceinte même des aéroports. Et cela, aussi bien aux départs qu’aux arrivées! Par ailleurs, que faire pour les individus voyageant dans le même avion que ces porteurs de Covid? Les isoler ou tout du moins les informer? Cette situation est grave et doit être soigneusement étudiée par nos dirigeants. C’est un crime contre l’humanité…
R.G.
■ Hausse du prix des pneus: Un coût économique considérable
Dès le premier jour de l’année prochaine, les pneus coûteront sensiblement plus cher. Le hic? Etant donné que le pouvoir d’achat des Marocains se détériore au fil des mois, ceux-ci deviendront logiquement de plus en plus frileux en ce qui concerne le changement de pneu… Une tendance qui pourrait à terme augmenter considérablement les risques d’accidents de la route et le nombre de décès en découlant! Un coût économique pour la société qu’il aurait été plus judicieux d’éviter, notamment en ces temps instables de Covid…
A.Z.

 

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc