×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves Internationales

Par L'Economiste | Edition N°:5876 Le 02/11/2020 | Partager

■ Intelligence artificielle: Du nouveau
Les députés européens viennent d’adopter des propositions sur la manière de réglementer au mieux l’intelligence artificielle (IA) afin de stimuler l’innovation et la confiance dans la technologie. Le Parlement  européen est l’une des premières institutions à formuler des recommandations sur ce que les règles relatives à l’intelligence artificielle devraient inclure en lien avec l’éthique, la responsabilité et les droits de propriété intellectuelle. Ces recommandations prépareront le terrain pour que l’UE devienne un chef de file mondial dans le développement de l’IA. La Commission devrait présenter une proposition législative en début d’année prochaine.
L’initiative législative d’Iban García del Blanco (S&D, ES) encourage notamment cette commission à proposer un nouveau cadre juridique définissant les principes éthiques et les obligations juridiques à respecter lors du développement, du déploiement et de l’utilisation de l’intelligence artificielle, de la robotique et des technologies connexes dans l’Union, dont les logiciels, les algorithmes et les données.

■ Plateformes en ligne: L’UE fixe des normes
Le Parlement européen (https://www.europarl.europa.eu) demande des règles pérennes sur les services numériques ainsi qu’un mécanisme contraignant pour lutter contre les contenus illicites. En effet, les députés européens viennent d’adopter deux rapports d’initiative législative invitant la Commission à remédier aux lacunes actuelles de l’environnement en ligne dans son paquet législatif sur les services numériques, qui doit être présenté en décembre.
Les règles européennes actuelles sont restées en grande partie inchangées depuis l’adoption de la directive sur le commerce en ligne il y a 20 ans. Avec ce futur paquet législatif, l’UE vise à structurer l’économie numérique à l’échelle de l’Union et à fixer des normes pour le reste du monde, comme elle l’a fait dans le domaine de la protection des données. Selon les députés, tous les prestataires de services numériques établis dans des pays tiers doivent respecter le paquet législatif lorsque leurs services sont également destinés aux consommateurs ou aux utilisateurs de l’UE.

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc