×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

Les mesures communes d’allègement dès jeudi 25 juin…

Par L'Economiste | Edition N°:5787 Le 22/06/2020 | Partager

• Les mesures communes d’allègement dès jeudi 25 juin…

Le Maroc va franchir dès jeudi 25 juin une nouvelle étape du déconfinement. Les ministères de l’Intérieur, de la Santé et de l’Industrie viennent d’annoncer un allègement quasi total des mesures de confinement. Ainsi sur le plan national, les cafés et les restaurants pourront reprendre le service sur place à hauteur de 50% de leur capacité. Dans le même sens, les activités commerciales dans les centres commerciaux, les malls, les kissariats pourront rouvrir au public sous conditions. Même chose pour les centres de loisirs et de divertissements (salles de sports, hammams) mais sans dépasser la limite de 50% de la capacité d'accueil. Idem pour les activités liées à la production audiovisuelle qui vont reprendre. S’ajoute à cela, la reprise du transport public entre les villes, ferroviaire ou routier et des vols aériens domestiques.

M.A.B

. • …Ce qui va changer dans la zone 1…

Si vous résidez dans la zone 1, il vous sera possible, dès jeudi prochain (25 juin), de vous déplacer entre régions de cette même zone sans autorisation. Il suffira d’être muni de sa carte d'identité électronique. Il sera donc plus facile d’aller à la plage puisque les plages de la zone 1 vont être rouvertes. Attention cependant au respect de la distanciation sociale. Une mesure à appliquer aussi aux terrains de sport de proximité situés en plein air également rouverts dans cette zone. Celle-ci connaîtra également la reprise du tourisme intérieur et des établissements touristiques, dans la limite de 50% de la capacité d'accueil et de restauration.

M.A.B

 • …Quid de la zone 2…

Dès jeudi, les déplacements seront autorisés à l'intérieur de la province ou de la préfecture sans autorisation préalable. Toutefois, cette autorisation reste obligatoire pour quitter la province ou la préfecture. Les commerces, pour leur part, n’auront plus l’obligation de fermer à 20 h. Parallèlement, les salons de coiffure et de beauté pourront ouvrir sans dépasser 50% de la capacité. Même chose pour les parcs et espaces publics de plein air. Ce qui ouvre la voie à la pratique d’activités sportives individuelles en plein air.

M.A.B.

• …Ce qui reste confiné

Toujours pas de déconfinement pour les musées, les salles de cinéma, les théâtres, les piscines collectives publiques. De plus, les rassemblements, les fêtes de mariage, les rassemblements lors des funérailles... restent toujours interdits sur le plan national.

M.A.B.

• Sondage L’Economiste: Le gouvernement a eu raison de prolonger le confinement

A la question «le gouvernement a-t-il eu raison de prolonger le confinement pour certaines provinces?» le oui l’emporte d’un cheveu. Sur les 3.085 lecteurs de L’Economiste ayant répondu au sondage lancé par le premier quotidien économique du Maroc sur son site internet, près de 51% d’entre eux ont été favorables au prolongement du confinement. Les 49% restants y étaient contre.

M.A.B.

• Reprise des services consulaires français

L'activité des services consulaires français au Maroc reprendra le 29 juin, a annoncé l'ambassade de France. Il s’agira, dans un premier temps, de ne traiter que les demandes de visa de long séjour, et non pas les visas de courte durée, dits Schengen. La reprise des autres activités consulaires se fera progressivement aussi. Elle concernera l’administration des Français (passeports), état-civil (naissance- décès), sur rendez-vous. Les pôles sociaux, de leur côté, sont déjà opérationnels. F.Z.T.

• Les agences de la CNSS désormais ouvertes au public

Les agences de la CNSS accueilleront les assurés, à partir de ce lundi 22 juin. Pour éviter la propagation du coronavirus, le nombre de personnes autorisées à accéder à la fois à l’agence sera limité entre 2 et 5 selon la capacité d’accueil. La CNSS exhorte les assurés à ne se déplacer aux agences qu’en cas de nécessité impérieuse et à privilégier les différents canaux de communication tels que le centre d’appel, le serveur vocal, son portail ou sa page Facebook. Les dossiers des entreprises devront être mis dans une grande enveloppe portant le numéro CNSS et un numéro de téléphone, puis déposés dans une boîte prévue à cet effet à l’entrée de l’agence.

H.E.

• Auto-écoles: La réouverture en zone confinée reportée

Contrairement à l’annonce faite la semaine dernière par l’Agence nationale de la sécurité routière (Narsa), les auto-écoles situées en zone 2 resteront fermées jusqu’au reclassement de ces régions. Les professionnels devront attendre de nouvelles instructions avant de savoir si leurs activités seront autorisées après l’assouplissement des règles de confinement prévu à partir du mercredi 24 juin à minuit.

H.E.

• Dénomination des rues: Rappel à l’ordre de Laftit

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, vient de diffuser une circulaire aux walis et gouverneurs au sujet de la procédure de dénomination des places et voies publiques. La note intervient après les dérives enregistrées par certaines communes où des rues ont été baptisées du nom de théoriciens religieux extrémistes et les protestations des habitants et des ONG. L’article 118 de la loi organique 113-14, relative aux communes, précise que la dénomination d’une voie publique ne peut être mise en oeuvre qu’après visa du gouverneur.

H.E. 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc