×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

Plus de 300 procès à distance jusqu’au 8 mai

Par Faiçal FAQUIHI | Edition N°:5761 Le 14/05/2020 | Partager

306 audiences en visioconférence tenues du 4 au 8 mai, annonce le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire. Cette démarche vise aux contraintes générées par le coronavirus: arrêt des procès, risque de contamination des accusés... Ainsi, 4.786 affaires ont été traitées via visioconférence dont 1.868 soldées par un jugement. Le nombre des détenus ayant comparu devant la justice est de 5.216. Parmi eux, 225 ont été libérés pour des motifs non précisés.
Les procès à distance ont été lancés le 27 avril uniquement dans les affaires pénales. Les audiences sont par contre suspendues pour les autres contentieux, notamment civil et commercial. Malgré cette initiative, la digitalisation des procédures judiciaires est en retard. C’est l’un des chantiers annoncés de la charte de la réforme de la justice de juillet 2013.
F.F.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc